Hiver 2022/2023

Swissgrid partage l’avis de la Confédération selon lequel il existe des incertitudes quant à la sécurité de l’approvisionnement en électricité durant l’hiver 2022/2023.

En Suisse, la responsabilité de la sécurité de l’approvisionnement en électricité est répartie entre différents acteurs. En tant que société nationale du réseau de transport, Swissgrid est responsable de l’exploitation non discriminatoire, fiable et performante du réseau de transport suisse.

Afin d’augmenter la sécurité d’approvisionnement à court terme, le Conseil fédéral a édicté différentes mesures et confié de nouveaux rôles à Swissgrid.

Swissgrid travaille en étroite collaboration avec des partenaires en Suisse et à l’étranger, et met tout en œuvre pour apporter sa contribution à un approvisionnement en électricité sûr et fiable de la Suisse. La garantie d’une exploitation sûre du réseau est une priorité absolue pour Swissgrid. Début juillet 2022, Swissgrid a mis en place une task force interne. Celle-ci suit et analyse en permanence la situation actuelle et planifie les mesures potentiellement réalisables sur la base de différents scénarios.

Réserve d’énergie hydraulique

Le Conseil fédéral a décidé de mettre en place une réserve d’énergie hydraulique pour l’hiver 2022/2023. La mesure contenue dans la loi fédérale sur la sécurité de l’approvisionnement en électricité produite à partir d’énergies renouvelables (acte modificateur unique) a été anticipée par voie d’ordonnance. Le Conseil fédéral a fixé l’entrée en vigueur de la réserve d’énergie hydraulique au 1er octobre 2022. La vente aux enchères a lieu fin octobre 2022.

La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent, contre rétribution, une certaine quantité d’énergie, qui peut être sollicitée en cas de besoin. La réserve doit permettre de surmonter une phase pendant quelques semaines vers la fin de l’hiver, lorsque les possibilités d’importation sont réduites et la disponibilité de la production nationale est moindre. La Commission fédérale de l’électricité ElCom table sur un ordre de grandeur de 500 GWh plus ou moins 166 GWh. Elle se réserve le droit d’adapter ces valeurs de référence à court terme. La réserve d’énergie hydraulique doit être maintenue du 1er décembre 2022 au 15 mai 2023.

La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent une certaine quantité d’énergie.
La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent une certaine quantité d’énergie.

Le Conseil fédéral a confié par voie d’ordonnance à Swissgrid la gestion opérationnelle de la réserve d’énergie hydraulique. Swissgrid assume ainsi un nouveau rôle, qui va au-delà de son mandat légal actuel. Concrètement, Swissgrid met à disposition les systèmes informatiques pour le déroulement des ventes aux enchères et des appels. Swissgrid définit et forme en outre l’ensemble des processus, réalise les ventes aux enchères et assure le décompte financier. Cela nécessite une collaboration étroite avec la branche et de nouveaux contrats.

La réserve est utilisée lorsque l’offre sur le marché ne peut plus couvrir la demande la veille de la fourniture, c’est-à-dire lorsque le marché ne ferme pas. L’acteur du marché dont la demande ne peut être satisfaite annonce ses besoins à Swissgrid. Celle-ci appelle alors l’énergie de réserve nécessaire auprès des fournisseurs de réserve.

Dans le contexte de la situation géopolitique actuelle, de l’absence d’accord sur l’électricité avec l’UE et de la lenteur des procédures d’autorisation pour la construction d’infrastructures pour la sécurité d’approvisionnement en électricité, la réserve d’énergie hydraulique est une mesure compréhensible et réalisable.

À moyen et long terme, d’autres mesures sont nécessaires pour faire face efficacement à une pénurie d’électricité. En collaboration avec les autorités et la branche, Swissgrid a élaboré des propositions à ce sujet. Il s’agit notamment de l’augmentation de la capacité de production nationale, de procédures accélérées pour l’extension nécessaire des installations de production et de l’infrastructure de réseau, ainsi que d’un accord sur l’électricité avec l’UE.


Surtensions sur certaines lignes

En cas d’urgence, Swissgrid doit pouvoir augmenter la capacité de transport du réseau à très haute tension. Swissgrid peut ainsi, si nécessaire, importer davantage d’électricité du nord. De plus, une congestion existante doit être temporairement éliminée. Le 17 août 2022, le Conseil fédéral a informé de l’option d’une surtension temporaire de la tension des lignes à très haute tension Bickigen – Chippis et Bassecourt – Mühleberg. Ces deux lignes pourraient alors être exploitées à 380 kV au lieu de 220 kV. La mesure n’est prévue que pour la période de janvier à avril 2023. Pour la ligne Bickigen – Chippis, un test d’exploitation doit en outre avoir lieu en décembre 2022. Cette mesure vise à augmenter la capacité d’importation en provenance du nord et à soulager les congestions du réseau de transport suisse.

D’un point de vue technique, Swissgrid se prépare à exploiter temporairement la ligne Bickigen – Chippis à 380 kV en cas de situation d’approvisionnement critique. Le passage permanent de la tension à 380 kV nécessite des adaptations de lignes, qui sont prévues et actuellement en cours de procédure d'autorisation.

Swissgrid a déjà mis temporairement en service la ligne Bassecourt – Mühleberg et le transformateur de couplage de Mühleberg à l’automne 2021 avec une tension de 380 kV à des fins de test. D’un point de vue technique, Swissgrid est donc prête à exploiter temporairement la ligne Bassecourt – Mühleberg à 380 kV en cas de situation d’approvisionnement critique. La conversion permanente de la tension à 380 kV nécessite l’adaptation des lignes, qui sera réalisée à partir de septembre 2022.


Raccordement au réseau de la centrale de réserve

Chaque kilowattheure non consommé compte. Mais il n’y a pas que les économies d’électricité qui sont importantes, il y a aussi l’augmentation de la capacité de production. C’est la conclusion d’un rapport élaboré par Swissgrid en collaboration avec la branche et présenté en début d’année à l’administration et au monde politique. Swissgrid salue donc les efforts de la Confédération pour raccorder au réseau une réserve stratégique sous la forme d’une centrale d’appoint.

Mais une centrale doit aussi pouvoir transporter l’énergie qu’elle produit. Et pour cela, il faut un raccordement au réseau. Swissgrid construit le raccordement de la centrale de réserve au réseau de transport. Cela nécessite d’une part des installations adéquates, comme le poste de couplage et la ligne. D’autre part, ces projets sont soumis à une procédure d’autorisation. Normalement, la réalisation d’un raccordement au réseau prend plusieurs années. Réaliser un tel projet en quelques mois seulement représente donc un énorme défi. Les impondérables sont ici la disponibilité des éléments d’infrastructure nécessaires et la durée des éventuelles procédures. Swissgrid mettra tout en œuvre pour que la centrale de réserve puisse être raccordée en temps voulu au réseau de transport.


De l’énergie de réglage pour une exploitation sûre du réseau

L’électricité ne pouvant pas être stockée sur le réseau de transport, il est nécessaire que l’injection de courant et le soutirage soient toujours égaux. En d’autres termes, la production et la consommation d’énergie doivent toujours être à l’équilibre. Cet équilibre garantit l’exploitation sûre et stable du réseau à une fréquence constante de 50 hertz. En cas de fluctuations imprévues, les opérateurs des centres de conduite du réseau ont recours à l’énergie de réglage. Il s’agit d’une réserve que les centrales électriques mettent en réserve pour Swissgrid et qui peut être utilisée si nécessaire. Les centrales électriques peuvent augmenter ou diminuer leur puissance à court terme, compensant ainsi l’énergie électrique manquante ou excédentaire. Même si le courant devait se faire rare en hiver 2022/2023, Swissgrid doit pouvoir disposer de suffisamment de puissance de réglage. C’est pourquoi des acquisitions ont été effectuées très tôt pour se prémunir contre une pénurie l’hiver prochain.

Les collaborateurs des deux centres de conduite à Aarau et Prilly surveillent le réseau de transport suisse 24h/24.

Interconnexion avec l’Europe

Le réseau de transport suisse fait partie du réseau interconnecté d'Europe continentale et est relié à l’étranger par 41 lignes transfrontalières. L’étroit maillage du système électrique et la collaboration menée jusqu’à présent avec les partenaires européens contribuent de manière déterminante à la sécurité d’approvisionnement de la Suisse. En prévision de l’hiver 2022/2023, une collaboration étroite avec les partenaires en Europe est également de la plus haute importance pour la sécurité du système en Suisse et dans les pays européens voisins. L’autarcie électrique n’atténuerait pas le risque de pénurie d’électricité.

Si la Suisse se trouvait en marche en îlotage, l’intégralité de la réserve pour une défaillance de centrale en Suisse devrait également être disponible en Suisse. Des pannes de 400 MW (centrale hydroélectrique de Bieudron) à 1000 MW (centrale nucléaire de Leibstadt) devraient pouvoir être compensées à tout moment. Avec une charge du réseau de 10 GW en hiver et de 5 GW en été, la défaillance de Leibstadt entraînerait la perte de 10 à 20 % de la puissance. Cela aurait un impact massif sur la fréquence. Elle baisserait de manière considérable et provoquerait une perturbation du réseau. Un black-out partiel, voire complet, en serait la conséquence.

Une solution isolée compromettrait à la fois l’exploitation sûre du réseau et la sécurité de l’approvisionnement. Le législateur a tenu compte de l’importance de l’interconnexion avec l’Europe dans la Loi sur l’approvisionnement en électricité. La collaboration avec les gestionnaires de réseaux de transport européens et la garantie d’une interconnexion internationale suffisante du réseau de transport suisse font partie du mandat légal explicite de Swissgrid (art. 20, al. 2, ch. f. LApEl).

La coopération étroite avec les partenaires européens nécessite une solution politique ou intergouvernementale. Seule une telle solution crée un cadre stable pour une coopération garantie à long terme avec l’UE et donc pour une sécurité d’approvisionnement élevée de la Suisse.

La coopération étroite avec les partenaires européens nécessite une solution politique ou intergouvernementale.

Enseignements des hivers 2015/2016 et 2016/2017

À l’automne 2015, la situation énergétique et celle du réseau s’annonçaient déjà tendues pour l’hiver 2015/2016. Les réserves en énergie en Suisse étaient à ce moment-là très justes en raison d’un concours de circonstances particulières.

Dans le «Réseau stratégique 2025», Swissgrid a planifié le réseau dont la Suisse aura besoin d’ici l’année de référence 2025, compte tenu de la Stratégie énergétique 2050. Celui-ci prévoit des transformateurs supplémentaires à Mühleberg, Beznau, Chippis, Mörel et Romanel. L’urgence de la mise en œuvre rapide des projets de construction associés a été confirmée par la situation hivernale de 2015/2016. Swissgrid a installé les transformateurs supplémentaires à Mühleberg, Beznau, Chippis et Romanel au cours des dernières années. Certains d’entre eux ne peuvent toutefois pas encore être utilisés comme prévu en raison de la lenteur des projets de réseau, car la transformation n’est possible que si les niveaux de tension de 220 kV et de 380 kV se rejoignent dans les sous-stations. L’accélération des procédures d’autorisation pour la construction de nouvelles lignes est donc une préoccupation majeure pour Swissgrid.

 

Liens

Planification hivernale - L’hiver, un défi

Chaque kilowattheure économisé compte. La campagne d’économies d’énergie de la Confédération: www.stop-gaspillage.ch

OSTRAL

Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.