Réseau

Nous tirons les leçons de l’interruption de l’approvisionnement en Valais

Auteur: Kaspar Haffner


Une grande partie du Haut-Valais a été privée d’électricité dans l’après-midi du 17 juillet suite à une panne de courant. Des contrôles de protections étaient prévus ce jour-là dans la sous-station de Chippis en raison des différents projets de construction réalisés sur le réseau de transport. Au cours de ces travaux, un déclenchement de protection involontaire du nœud du Creux de Chippis s'est produit à 16h23, ce qui a entraîné une interruption régionale de l’approvisionnement sur le réseau de distribution. Les enquêtes menées jusqu’à présent ont révélé qu’un enchaînement de facteurs techniques et humains a provoqué cet incident.

Entretien

Comment cet incident s’est-il produit?
Adrian Häsler: Je tiens tout d’abord à déclarer que nous sommes désolés de cet incident. Nous regrettons beaucoup les désagréments qu’il a causés.

L’incident du 17 juillet doit être examiné dans le contexte de l’extension du réseau en Valais. Les travaux sont très complexes et délicats. Le contrôle des réglages de protection de la sous-station de Chippis a provoqué le déclenchement involontaire de la protection de jeu de barres. Les enquêtes menées jusqu’à présent ont révélé qu’un enchaînement de facteurs techniques et humains a provoqué cet incident.

Quels ont été les facteurs techniques?
Il existe des congestions du réseau en Valais. Les capacités du réseau de transport de la région concernée sont insuffisantes par rapport à la production d’électricité élevée des centrales hydroélectriques alpines en été. Nous avons d’ailleurs identifié ces congestions du réseau et y avons apporté des solutions dans le cadre du «Réseau stratégique 2025» dès 2015. L’extension du réseau prévue par Swissgrid est indispensable pour garantir la sécurité de l’approvisionnement à long terme. Les projets «Chamoson – Chippis», «Chippis – Bickigen» et «Chippis – Lavorgo» élimineront durablement la situation tendue en Valais et renforceront par conséquent la robustesse de toute l’infrastructure de réseau régionale de Swissgrid.

Nous avons d’ailleurs identifié ces congestions du réseau et y avons apporté des solutions dans le cadre du «Réseau stratégique 2025».

Adrian Häsler, Swissgrid

 
En attendant la fin de ces travaux, Swissgrid doit toutefois séparer complètement le réseau de transport dans la direction est-ouest pendant environ 15 semaines par an à Mörel afin de garantir la sécurité du réseau et les capacités de transport nécessaires dans la région. La tolérance aux pannes de celui-ci est donc plus faible dans la région.

Les projets d’extension du réseau en cours en Valais ont également entraîné la modification de l’exploitation de la sous-station de Chippis, ce qui a eu des conséquences sur les réglages de protection de l’installation. Le prestataire de services mandaté avait déjà effectué ces réglages en décembre 2019, il s’agit d’une procédure habituelle.

Et quels ont été les facteurs humains?
Le 17 juillet 2020, les paramètres de protection de la sous-station de Chippis ont été testés, comme prévu. Certaines erreurs ont été commises, l’installation n’a pas été passée dans l’état de révision, par exemple. La protection de jeu de barres a été involontairement déclenchée lors des travaux. Le poste de couplage de la sous-station de Chippis a alors été mis hors tension. En raison de la situation particulière du réseau, les postes de couplage de Stalden, Bitsch, Zermeiggern et Mörel ont également été touchés par cette perte de tension, ce qui a entraîné une interruption régionale de l’approvisionnement sur le réseau de distribution.

Le réseau de transport suisse fait partie des plus sûrs au monde.

Adrian Häsler, Swissgrid

 
Cet incident peut-il se reproduire?
C’est très peu probable. Le maillage du réseau de transport suisse est très fin et ce dernier est exploité selon la règle n-1. Si un élément du réseau tombe en panne, une ligne, par exemple, aucun autre ne doit par conséquent être surchargé. Cette redondance n’existait temporairement pas dans la région de Chippis, comme je l’ai mentionné. L’interruption de l’approvisionnement en Valais est un incident extrêmement rare. Nous mettons tout en œuvre pour l’analyser de manière approfondie et consciencieuse ainsi que pour en tirer les conclusions correctes afin qu’il ne se reproduise pas. Nous prenons ces analyses très au sérieux, elles prennent donc beaucoup de temps.

Était-il imprudent d’effectuer de tels travaux dans cette situation?
Non. Ces travaux n’ont normalement aucune répercussion sur la sécurité de l’approvisionnement. De plus, ils étaient impératifs pour la transformation des liaisons entre Bickigen, Chippis et Wimmis.

Swissgrid tire-t-elle les leçons de cet incident? Ces conclusions sont-elles prises en compte lors du travail quotidien?
Nous avons déjà examiné les processus concernant les travaux réalisés sur les installations. Les enseignements tirés de cet incident seront pris en compte dans les formations destinées aux spécialistes internes et externes. Je tiens à souligner que Swissgrid accorde la priorité absolue à la sécurité, que ce soit la sécurité des personnes, des installations ou de l’environnement. Nous adoptons une approche «Safety First» qui est profondément ancrée dans notre entreprise et chez nos prestataires de services.

Swissgrid accorde la priorité absolue à la sécurité pour les personnes, les installations et l'environnement.

Adrian Häsler, Swissgrid

 
Est-ce qu’il se produit de nombreux incidents tels que celui-ci dans le réseau de transport suisse?
Non, le réseau de transport suisse fait partie des réseaux les plus stables et les plus sûrs au monde. Selon la Commission fédérale de l’électricité ElCom la Suisse fait partie du peloton de tête au niveau européen en ce qui concerne la qualité d’approvisionnement. La durée d’interruption moyenne par consommateur final approvisionné et par an s’élevait à 19 minutes en Suisse en 2019, dont un pourcentage de 0,2% seulement était dû au réseau de transport.


Auteur

Kaspar Haffner

Communication Manager

Aimez-vous cet article?

Partager cet article


  • | Blog

    Infrastructures énergétiques: où et en quelle quantité?

    Lire l'article
  • | Blog

    Top départ pour Giorgia, le mini-tunnelier

    Lire l'article
  • | Blog

    Le Saint-Gothard et les routes de l’énergie

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.