Sous-station de Mühleberg

Réseau

Un transformateur vérifié à distance

Auteure: Marie-Claude Debons

Le robot de ménage livré ce matin par la poste ne fonctionne pas? Qu’à cela ne tienne, il suffit de cocher la bonne case du formulaire de retour et le renvoyer à la fabrique. Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’un transformateur pour le réseau suisse de transport de l’électricité de près de 200 tonnes?

 


La commande d’installation de ce type suit une procédure de contrôle spécifique appelée FAT, soit « Tests d’acceptation en usine ». L’objectif du FAT est dans ce cas de contrôler que les quatre pôles du transformateur de la sous-station de Mühleberg sont opérationnels et fonctionnent selon les spécifications avant même qu’ils ne quittent l’usine. Cette vérification s’effectue en deux temps, en présence de représentants du fabricant et de Swissgrid. Dès que les pièces centrales de chaque pôle du transformateur sont montées (noyau de fer et enroulements), une inspection visuelle est réalisée en usine avant l’installation de la chaudière. Le test en usine suivant s’effectue après le montage complet du pôle du transformateur en fabrique afin de s’assurer du bon fonctionnement du pôle du transformateur avant son transfert vers Mühleberg dans le canton de Berne.

Les contrôles du premier des quatre pôles du transformateur de la sous-station de Mühleberg ont été réalisés avec succès au début mars, sous la surveillance de Swissgrid dans l’usine ABB de Bad Honnef en Allemagne. Il a ensuite été transporté par bateau de Bad Honnef à Bâle, puis par route du port de Bâle vers Mühleberg, dans la région de Berne, en deux étapes nocturnes entre le 6 et le 8 avril 2020.

Transport du transformateur
1/2: Transport du transformateur
Transport du transformateur
2/2: Transport du transformateur

FAT malgré les restrictions de voyage

En raison des restrictions de voyage qui ont été imposées, le personnel de Swissgrid n'a pas pu inspecter les trois autres pôles du transformateur en usine. L’inspection de la partie active est effectuée en comparant des photos et par conférences téléphoniques entre ABB-Bad-Honnef (construction), ABB-Halle (production) et Swissgrid. Les inspections s’étant bien déroulées de cette manière, Swissgrid a pu approuver les prochaines étapes du processus.

Après validation, les pôles du transformateur sont assemblés et mis en place pour les tests (FAT). Un FAT dure environ dix jours pour chacun des pôles du transformateur, la séquence de tests en usine suivant un programme d'essai étendu. Les problèmes sont discutés et résolus directement sur place par toutes les personnes concernées. Mais la pandémie de coronavirus a changé la donne. Le FAT du deuxième pôle du transformateur a duré du 20 au 30 avril 2020. Les discussions, les validations et le suivi des tests se sont tous déroulés en Live-Streaming. Tout est bien qui finit bien, après un léger retard, le FAT a été approuvé avec succès le 1er mai. «C’était une expérience assez particulière que de suivre cette procédure FAT à distance. Comme il s'agissait de tester le deuxième pôle du transformateur, l'expérience acquise a permis une procédure presque sans problèmes et nous avons pu grandement bénéficier de la validation en usine du premier pôle du transformateur», a souligné l’expert responsable de Swissgrid, Martin Hässig. Le deuxième pôle du transformateur quittera donc l’usine ABB de Halle à la mi-mai après que son poids ait été réduit de 320 à 200 tonnes après démantèlement. Il arrivera à la mi-juin à Mühleberg, suivi des deux autres pôles du transformateur dans le courant de l’été. La mise en service du nouveau transformateur à Mühleberg est prévue pour octobre 2020.


Importance pour la sécurité d’approvisionnement

La sous-station de Mühleberg joue un rôle important dans la sécurité d’approvisionnement de la région du Mittelland. Avec l’arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg, il était important pour Swissgrid d’installer une transformation 380/220 kV à la sous-station afin de faciliter l’importation d’électricité en hiver via la ligne à très haute tension Bassecourt – Mühleberg. Swissgrid a un projet d’augmentation de la tension de cette ligne de 220 à 380 kilovolt, projet actuellement en cours de procédure.



Auteure

Marie-Claude Debons
Marie-Claude Debons

Communication Manager

Aimez-vous cet article?

Partager cet article


  • | Blog

    Le Saint-Gothard et les routes de l’énergie

    Lire l'article
  • | Blog

    Travailler sur une ligne THT sous tension, c'est possible

    Lire l'article
  • | Blog

    La sécurité est notre première priorité, dans tout ce que nous faisons

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.