Stars from the Rosinli, Switzerland

Travail d’équipe au-delà des frontières nationales

La résilience dans le domaine de l’approvisionnement

Auteur: Kaspar Haffner


La Suisse se trouve dans le peloton de tête au niveau européen en ce qui concerne la qualité d’approvisionnement. La durée d’interruption moyenne par consommatrice / consommateur final approvisionné et par an s’élevait à 19 minutes en Suisse en 2019, dont un pourcentage de 0,2% seulement était dû au réseau de transport. Le réseau de transport suisse fait donc partie des réseaux les plus stables et les plus sûrs au monde.

Le réseau de transport de l’électricité est une infrastructure critique. Swissgrid, qui l’exploite, a mis en place différents facteurs de résilience qui contribuent largement à cette sécurité élevée de l’approvisionnement. De manière concrète, l’exploitation du réseau de transport doit se poursuivre sans aucune perturbation, même si des événements la mettent à rude épreuve. Il s’agit d’une part d’éviter tout dommage et, d’autre part, de maintenir l’exploitation s’il s’en produit un, puis de la basculer à nouveau dans un état stable.

Nous expliquons la manière dont Swissgrid assure la résilience au sein du réseau de transport en ce qui concerne les installations et l’exploitation, l’approvisionnement et le facteur humain dans une série de blog en trois parties. Dans la deuxième partie de cette série, nous abordons le domaine de l’approvisionnement.

Le réseau de transport suisse fait donc partie des réseaux les plus stables et les plus sûrs au monde.


Swissgrid joue un rôle important

L’approvisionnement sûr en énergie électrique ne nécessite pas seulement une infrastructure de réseau fiable, mais également une production suffisamment élevée. Le meilleur des réseaux de transport est inutile si la production d’électricité ne peut pas satisfaire la demande. De telles situations sont très rares, mais peuvent se produire en raison de l’enchaînement de circonstances malheureuses. Une situation tendue en matière d’énergie et de réseau est par exemple survenue pendant l’hiver 2015/2016. Les réserves en énergie étaient très justes en Suisse à ce moment-là en raison d’un concours de circonstances particulières. Le niveau des cours d’eau était nettement plus bas que la moyenne calculée sur plusieurs années en raison de la sécheresse qui avait régné pendant l’été et l’automne. Les centrales au fil de l’eau ont par conséquent produit moins d’électricité. De plus, le niveau de remplissage des lacs d’accumulation se trouvait également en dessous de la moyenne des dernières années. Les centrales nucléaires de Beznau 1 et 2 étaient également toutes deux hors service.

L’énergie en ruban manquante normalement produite par les centrales au fil de l’eau et les centrales nucléaires a dû être compensée par une autre production, notamment celle des centrales à accumulation, ainsi que par des importations. Les importations n’étaient utilisables qu’en quantité limitée pour compenser l’énergie en ruban manquante, car la capacité de transformation de 380 kV en 220 kV était limitée.

Bien que Swissgrid ne soit pas responsable de l’approvisionnement en énergie de la Suisse, elle joue un rôle important pour remédier à ces problèmes, car elle exploite le réseau de transport. En effet, ses besoins en énergie pour les services-système ainsi que la disponibilité de la capacité d’importation sont utilisés comme paramètre de dimensionnement pour la planification des entreprises d’approvisionnement en énergie. Dans le cadre de la loi sur l’approvisionnement en électricité, le législateur a confié à la Commission fédérale de l’électricité (ElCom) la mission d’observer et de surveiller les marchés de l’électricité en vue de garantir un approvisionnement sûr et à un prix abordable de toutes les régions du pays. Si la sécurité de l’approvisionnement du pays est sérieusement compromise à moyen ou à long terme, l’ElCom propose au Conseil fédéral de prendre des mesures appropriées pour maintenir la sécurité d’approvisionnement.


Le réseau de transport suisse fait partie du réseau interconnecté européen et il est étroitement interconnecté avec l’étranger par 41 lignes transfrontalières
Le réseau de transport suisse fait partie du réseau interconnecté européen et il est étroitement interconnecté avec l’étranger par 41 lignes transfrontalières

Facteurs de résilience de la capacité d’importation et du réseau interconnecté européen

Tandis que la Suisse exporte normalement de l’électricité en été, elle a tendance à en importer en hiver. Après la situation tendue de l’hiver 2015/2016, Swissgrid a réagi rapidement en augmentant la capacité de transformation. Au cours de ces dernières années, elle a ainsi acquis des transformateurs de 380/220 kV dont certains sont déjà installés.

Le réseau de transport suisse fait partie du réseau interconnecté européen et il est étroitement interconnecté avec l’étranger par 41 lignes transfrontalières. Ce maillage étroit constitue également un facteur de résilience important. L’échange d’électricité permet de surmonter les pénuries d’électricité et d’éviter les surcharges. Grâce à la coopération internationale, il est possible de compenser les défaillances de centrales électriques ou la surproduction.

Depuis 2014, l'UE a fait d'un accord-cadre, dont le champ d'application aurait largement dépassé l'accord sur l'électricité, une condition incontournable pour conclure un accord sur l'électricité. Le 26 mai 2021, le Conseil fédéral a fait part de sa décision de ne pas signer l’accord institutionnel avec l’UE. Il souhaite toutefois poursuivre la voie des accords bilatéraux. L’accord sur l’électricité est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

L’absence d’un accord sur l’électricité empêche l’intégration complète de la Suisse (réseau et négoce) au marché unique européen de l’électricité et met en péril sa participation et son droit de parole au sein des comités européens, comme l’ENTSO-E, par exemple. De plus, l’intégration insuffisante du marché suisse de l’électricité à l’Europe en ce qui concerne les règlements a des répercussions négatives sur la stabilité du réseau suisse. La capacité d’importation à partir de l’UE (et la volonté de l’UE d’exporter) est également mise en péril.

Swissgrid pense que les défis concernant la sécurité du réseau vont s’intensifier d’ici à 2025 en raison de la poursuite de l’optimisation du couplage des marchés basé sur les flux au sein de l’UE. Swissgrid exploite déjà tous les moyens et toutes les possibilités pour garantir la stabilité de l’exploitation du réseau et continuera à le faire. L’aide du monde politique est nécessaire pour relever ces défis.

L’échange d’électricité permet de surmonter les pénuries d’électricité et d’éviter les surcharges.


Auteur

Kaspar Haffner

Communication Manager

Aimez-vous cet article?

Partager cet article


  • | Blog

    Résilience du réseau de transport : le facteur humain

    Lire l'article
  • | Blog

    La sécurité est notre priorité absolue

    Lire l'article
  • Gamification
    | Blog

    Vers l’objectif en jouant

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.