Premier siège social de Swissgrid à Laufenbourg SA

Swissgrid fête ses 15 ans

L’histoire de la création de la Société nationale du réseau de transport

Auteure: Stephanie Bos


Nous sommes en 2004. Alors que la chanson roumaine «Dragostea din teï» prend d’assaut le hit-parade suisse, que Chris von Rohr chante «Meh Dräck» et que la construction du deuxième tunnel du Gothard est clairement rejetée en votation populaire, sept entreprises du réseau d’interconnexion suisse d’électricité créent Swissgrid, l’actuelle société suisse pour l’exploitation du réseau.

«Stop! Arrêtez! Attendez un peu. En 2004? Ils ne savent pas calculer chez Swissgrid? Cette année ne peut quand même pas être celle de son 15e anniversaire, alors que Swissgrid a été fondée en 2004?» Un peu de patience, l’histoire continue. Nous allons tout de suite résoudre ce problème de date.

Premier siège social de Swissgrid à Laufenbourg SA
Premier siège social de Swissgrid à Laufenbourg SA

Revenons en 2004. Aare-Tessin AG (ATEL, aujourd’hui Alpiq), le groupe BKW (Berner Kraftwerke), Centralschweizerische Kraftwerke (CKW), Elektrizitätsgesellschaft Laufenburg (EGL, qui fait aujourd’hui partie d’Axpo), Énergie Ouest Suisse (EOS), Nordostschweizerische Kraftwerke (NOK, aujourd’hui Axpo) et Elektrizitätswerk Zürich (EWZ) créent en 2004 la société nationale du réseau de transport, Swissgrid, en réponse aux défis de la libéralisation du marché de l’électricité en Europe. Cette démarche intervient sans qu’aucune base légale ne l’exige. La création d’une société nationale du réseau de transport était considérée comme une condition préalable aux négociations bilatérales avec l’UE sur le marché de l’électricité. «La création de Swissgrid est liée à l’espoir de maintenir et de renforcer la position du pays en tant qu’importante plaque tournante internationale de l’électricité», écrivait par exemple la Neue Zürcher Zeitung.

La création de Swissgrid est liée à l’espoir de maintenir et de renforcer la position du pays en tant qu’importante plaque tournante internationale de l’électricité.

Neue Zürcher Zeitung

Des questions d’ordre juridique non résolues ont retardé de deux ans la création de Swissgrid. Une décision du Tribunal fédéral a finalement clarifié la situation et a donné le feu vert à Swissgrid. Le 15 décembre 2006, tout était prêt. Ce fut le grand jour qui a fixé la date déclarée du 15e anniversaire de Swissgrid en 2021. C’est à partir de ce vendredi-là que Swissgrid a pu commencer à surveiller et à piloter le réseau à très haute tension depuis son siège de Laufenbourg, avec un effectif de 130 personnes. «Avec le lancement opérationnel de Swissgrid, nous franchissons une étape dans le domaine de l’économie électrique suisse afin de garantir la sécurité de l’approvisionnement en électricité dans le pays et dans les pays voisins, et faisons ainsi un pas important en direction de l’Europe», annonçait Hans-Peter Aebi, alors premier CEO de Swissgrid. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car ce qui faisait jusqu’à présent défaut, c’étaient les bases légales pour une société nationale du réseau de transport. Le réseau à très haute tension est exploité au titre de monopole naturel, c’est pourquoi une régulation légale est nécessaire.

L’étoile de Laufenbourg justifie le choix du siège principal
L’étoile de Laufenbourg justifie le choix du siège principal

Mais retournons en 2008. Les bases légales de la société nationale du réseau de transport, notamment la loi sur l’approvisionnement en électricité, entrent en vigueur. Elles confirment qu’une organisation indépendante, la société nationale du réseau de transport Swissgrid, est responsable de l’exploitation sûre, fiable et économique du réseau de transport suisse. Mais ce n’est pas tout. En vertu de la nouvelle loi, les anciens propriétaires se sont vu confier la tâche de séparer juridiquement les secteurs du réseau de transport de leurs autres activités et de les transférer à la société nationale du réseau de transport Swissgrid avant le 1er janvier 2013. Avec 6700 kilomètres de réseau à très haute tension et plusieurs propriétaires, ce n’était pas une mince affaire. L’opération s’est avérée extrêmement complexe, car il a fallu constamment garantir la sécurité de l’exploitation du réseau pendant cette période. Il n’est donc pas surprenant que cette transaction ait nécessité de nombreuses ressources humaines: plus de 100 collaborateurs du secteur de l’électricité étaient alors impliqués. «Le transfert du réseau est un projet unique dans l’histoire de l’électricité en Suisse», soulignait à l’époque le deuxième CEO de Swissgrid Pierre-Alain Graf. «Cette opération a exigé une forte mobilisation de toutes les parties concernées pendant trois ans et n'a pu être mis en œuvre avec succès que grâce à une étroite collaboration entre les différentes parties", résumait-il.

Pour l’avenir de l’électricité en Suisse - Portrait de la société nationale responsable du réseau de transport

Avec le lancement opérationnel de Swissgrid, nous franchissons une étape pour l’économie électrique suisse.

Hans-Peter Aebi

Avec son inscription au registre du commerce le 3 janvier 2013, Swissgrid est finalement devenue la nouvelle propriétaire du réseau de transport suisse. Depuis cette date, Swissgrid assume l’entière responsabilité de l’exploitation, mais aussi de l’entretien, de la rénovation et de l’extension du réseau suisse à très haute tension.

Le réseau de transport
Depuis 2013, Swissgrid est entièrement responsable des 6700 km de lignes du réseau suisse à très haute tension


Auteure

Stephanie Bos
Stephanie Bos

Communication Manager

Aimez-vous cet article?

Partager cet article


  • | Blog

    Combiner l’art et les données

    Lire l'article
  • | Blog

    Tous les câbles ne sont pas identiques

    Lire l'article
  • | Blog

    Au sujet du basket-ball et du réseau interconnecté d’Europe continentale

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.