Le canton du Tessin est connu pour son ambiance méditerranéenne, pour l’ossobuco épicé accompagné de polenta onctueuse et, bien sûr, pour ses magnifiques paysages. Qu’il s’agisse du Sottoceneri ou du Sopraceneri, la partie italophone de la Suisse séduit par ses paysages de montagne pittoresques et ses lacs d’un bleu intense. Il s’agit donc de les protéger, à l’instar naturellement d’autres paysages de Suisse. Pour la construction de réseau Airolo – Lavorgo, Swissgrid a pris cela à cœur. Pour remplacer la construction de la nouvelle ligne à très haute tension, l’entreprise a prévu plus d’une centaine de mesures dans le cadre de ce projet. Elles compenseront les impacts sur la nature causés par la construction.

Démantèlement des lignes existantes pour soulager le paysage

Le démantèlement de l’ancienne ligne constitue le soulagement le plus évident pour le paysage comme pour les habitations. Avec la réorganisation des lignes à très haute tension du Tessin, ce n’est pas seulement l’ancienne ligne entre Airolo et Lavorgo qui disparaît, mais aussi celle entre Peccia et Lavorgo. Ceci dès que la ligne All’Acqua et Magadino, qui traverse le Val Maggia, sera achevée et mise en service. La région de Campolungo, qui fait partie de l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels, sera ainsi débarrassée de pylônes à très haute tension. De plus, une partie d’une ligne moyenne tension d’AET disparaîtra également sous le sol le long de l’autoroute A2. Mais il existe encore d’autres mesures qui devraient profiter à la flore, à la faune et aux personnes.

Camplungo
Camplungo sera libéré des lignes électriques grâce au projet

Faune, flore et personnes: tout le monde en profite

Le tétras-lyre et l’aigle royal sont des espèces d’oiseaux que l’on trouve à relativement haute altitude, même si l’aigle royal, notamment, se fasse de plus en plus rare lorsque l’on randonne dans les Alpes tessinoises. Il compte comme espèce prioritaire pour la conservation des espèces. Dans le cadre des mesures de substitution pour le projet de réseau Airolo – Lavorgo, les deux espèces sont surveillées. Il est ainsi possible de suivre l’évolution de leur population dans la région la plus ensoleillée de Suisse et, si nécessaire, d’engager des mesures supplémentaires pour les protéger. En parlant de protection: une mesure de substitution a précisément cet objectif. Un dispositif anticollision sera installé sur la nouvelle ligne entre les deux communes tessinoises. En effet, les pylônes à très haute tension peuvent constituer un obstacle pour différentes espèces d’oiseaux. Le système anticollision est établi dans des zones sensibles en raison des itinéraires de vol, de la présence d’espèces menacées et de la présence de sites de nidification. Cette mesure ne profite donc pas seulement au tétras-lyre et à l’aigle royal, mais à toutes les espèces d’oiseaux qui vivent dans le Tessin.

Un dispositif anti-collision pour les oiseaux sera installé sur la nouvelle ligne entre Airolo et Lavorgo.

 
Swissgrid a également prévu différentes mesures dans le domaine de la flore. L’une d’entre elles est de revaloriser le ruisseau Trenta Valli, qui prend naissance à la centrale hydroélectrique de Rodi pour ensuite se jeter dans le Ticino. Il est marqué par de longs tronçons de rives artificielles et cultivées de manière intensive. Dans le cadre du projet, le cours d’eau de Trenta Valli sera revalorisé et renaturé là où cela est possible. En outre, un intéressant sentier naturel a été aménagé ces dernières années, invitant à découvrir les gorges de Piottino et les tourbières de Bedrina.

Trenta Valli
La rive de la Trenta Valli est renaturée à partir de la centrale hydroélectrique de Rodi

Une autre partie des mesures de substitution consiste à créer et à restaurer des forêts de mélèzes pâturées. D’anciennes zones de pâturage sont ainsi récupérées pour l’agriculture. Cela signifie que la population active dans l’agriculture peut faire paître son bétail dans la forêt de mélèzes entre Airolo et Lavorgo. Il en résulte une exploitation agroforestière, en d’autres termes une interaction entre l’agriculture et la sylviculture. Au passage, cette mesure permet d’exploiter le tracé utilisé pour la construction de la nouvelle ligne.

Les mesures de substitution font partie de chaque projet de réseau de Swissgrid. Tous les projets s’accompagnent d’un rapport d’impact sur l’environnement. Partie intégrante du dossier de demande de permis de construire, ce rapport est toujours rédigé par des spécialistes de l’environnement internes et externes. L’ensemble du projet de construction ainsi que la logistique qu’il implique y sont évalués et des mesures sont définies afin de réduire l’impact sur l’environnement. Le respect de la législation sur la protection de l’environnement est toujours au centre des préoccupations.



Auteure

Stephanie Bos
Stephanie Bos

Communication Manager


  • | Blog

    La pénurie de main-d’œuvre qualifiée, un problème pour le réseau électrique?

    Lire l'article
  • | Blog

    Les contrats techniques et leurs limites

    Lire l'article
  • Notre collaboration en Europe
    | Blog

    Pourquoi la Suisse a-t-elle besoin d’un accord sur l’électricité?

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.