Site d’Erlenmatt Ost

Innovation

«Un éventail de projets durables aux multiples facettes»

Auteure: Silvia Zuber

Le site d’Erlenmatt Ost à Bâle abrite l’une des plus importantes communautés d’autoconsommatrices et d’autoconsommateurs de Suisse. Plus de 500 personnes y consomment de l’électricité renouvelable produite essentiellement au niveau local. Ce projet, récompensé par le Watt d’Or, est représentatif de la tendance à l’échelle nationale en faveur d’un système électrique plus décentralisé.


Dans l'entretien

Urs Buomberger
Urs Buomberger

Développeur de projet
Stiftung Habitat à Bâle

Monsieur Buomberger, la Stiftung Habitat a créé en 2010 sur le site d’Erlenmatt Ost un regroupement dans le cadre de la consommation propre, également appelé RCP. Selon vous, quel est le potentiel de ces RCP?

Urs Buomberger: Erlenmatt Ost est le premier grand site que nous avons développé de A à Z en notre qualité de fondation pour le logement et que nous avons construit avec différents promoteurs immobiliers. Cela nous a permis de concrétiser nos idées, avec notamment la création de logements à prix abordables pour les personnes de toutes conditions, mais aussi la possibilité d’habiter et de travailler dans le même quartier. Nous avons également ouvert la voie en matière d’approvisionnement énergétique en décidant de créer un RCP. On peut s’attendre à ce que le modèle RCP continue de gagner en importance. Ces dernières années, les consommatrices et consommateurs ont été davantage sensibilisé(e)s aux questions de production d’énergie, notamment en raison du changement climatique et de la guerre en Ukraine. Les locataires sont de plus en plus nbreux à vouloir savoir d’où provient l’énergie qu’ils consomment.

Comment est née cette idée de RCP et quel est le savoir-faire en la matière?

L’impulsion pour la mise en œuvre du RCP équipé de sa propre centrale énergétique sur le site d’Erlenmatt Ost a été donnée par des ateliers internes avec la participation de spécialistes externes. Des entretiens et des discussions ont été menés pendant une longue période sur des questions liées à la mise en œuvre des questions énergétiques, à la logistique de construction, aux délais, etc. Nous nous sommes penchés à plusieurs reprises sur une question apparemment simple, mais pourtant fondamentale: quels objectifs souhaitions-nous atteindre avec ce site et quels signaux désirions nous envoyer? Ces considérations ont conduit à une approche non conventionnelle. Sur la base du plan d’aménagement résultant du concours de droit public, nous avons lancé un concours d’urbanisme de droit privé. Notre intention était de permettre une construction à petite échelle. En ce qui concerne l’approvisionnement énergétique, nous avons délibérément opté pour une solution écologique plutôt que pour une solution standard avec un fournisseur d’électricité local.

Site d’Erlenmatt Ost
La plus importante communauté d’autoconsommatrices et d’autoconsommateurs de Suisse: Depuis 2021, le site d’Erlenmatt Ost, en plein coeur de Bâle, accueille la plus grande communauté d’autoconsommatrices et d’autoconsommateurs d’électricité solaire de Suisse. Les quelque 500 habitantes et habitants ainsi que près de 25 entreprises commerciales sont approvisionnés en chaleur et en électricité renouvelables, majoritairement produites sur place. Ces regroupements dans le cadre de la consommation propre, également appelés RCP, sont une tendance qui s’étend à toute la Suisse.

 
Quels étaient les objectifs de la Stiftung Habitat pour le projet Erlenmatt Ost en matière d’énergie?

Les questions énergétiques ont été l’un des aspects centraux du développement du site. L’accent a également été mis sur la petite taille du site ainsi que sur d’autres aspects écologiques. À partir de ce constat, nous avons essayé de trouver la solution la plus appropriée, et nous l’avons finalement trouvée avec le RCP. Notre fondation s’engage en priorité en faveur des loyers abordables et d’une qualité de vie dans les quartiers. Exploiter notre propre centrale énergétique n’était donc pas de notre ressort. Nous avons donc cherché un partenaire approprié et l’avons trouvé avec la coopérative énergétique ADEV. Avec l’entreprise Roche, installée à proximité, nous avons également mis en place un circuit écologique d’eaux souterraines. En effet, sur le site d’Erlenmatt Ost, la chaleur est extraite des eaux souterraines à des fins de chauffage. L’eau refroidie est ensuite transmise à Roche qui l’utilise pour refroidir ses installations.

Quelles sont les formes de consommation propre actuellement disponibles sur le site?

Tous les toits sont équipés de panneaux photovoltaïques. C’est obligatoire pour que la centrale énergétique puisse fonctionner de manière optimale. En été, le site couvre généralement l’intégralité de ses besoins en électricité pendant la journée. Trois pompes à chaleur équipées d’un accumulateur de chauffage de 70 m3 ont également été installées. Cette configuration permet de produire de la chaleur lorsque l’électricité solaire est disponible. Les excédents remplissent les ballons tampons d’eau chaude. Le surplus est injecté dans le réseau. Au total, la consommation propre s’élève à plus de 80%.

Que se passe-t-il s’il n’est pas possible de produire suffisamment d’énergie pour la consommation propre?

Durant l’hiver, notamment, l’énergie nécessaire est fournie par la petite centrale hydroélectrique de Moosbrunnen via la coopérative énergétique ADEV. Cela permet de garantir que la totalité de l’énergie est produite en Suisse de manière 100% écologique.

Au tout début du projet, nous avons formulé l’objectif de parvenir à un approvisionnement énergétique entièrement autonome.

Urs Buomberger

 
Dans quelle mesure l’autosuffisance énergétique, c’est-à-dire un approvisionnement énergétique autonome, a-t-elle été un sujet de préoccupation?

Au tout début du projet, nous avons formulé l’objectif de parvenir à un approvisionnement énergétique entièrement autonome. En témoigne la construction d’un local spécifique pour les batteries destiné au stockage d’électricité que nous avons mis en place dès le départ. Avec l’aide de spécialistes externes, nous avons toutefois dû reconnaître à l’époque qu’un tel projet n’était ni judicieux sur le plan écologique ni rentable pour un site de cette taille. L’objectif d’Erlenmatt Ost n’est pas d’être un quartier parmi d’autres, mais de faire partie de la ville. Il fait désormais partie d’un approvisionnement énergétique global, mais équipé de sa propre centrale énergétique.

Est-ce que vous évaluez la consommation de chaque ménage? Si c’est le cas, est-ce que vous arrivez un tant soit peu à la réguler?

Notre concept de durabilité obligatoire pour tous les bâtiments prévoit l’utilisation d’appareils électroménagers et d’ampoules performants. La consommation d’énergie effective est calculée et facturée par la coopérative énergétique ADEV. En principe, l’approvisionnement en électricité du site est régi par un règlement spécialement conçu à cet effet. Celui-ci n’est pas seulement valable pour nos locataires, il fait également partie intégrante des contrats de droit de superficie et régit les conditions auxquelles l’ADEV fournit l’électricité aux personnes qui la consomment. Lorsque les coûts de l’électricité sont inférieurs de 5% à ceux des petits consommateurs, la différence est utilisée afin d’alimenter un fonds pour des investissements durables.

Qu’en est-il du couplage de secteurs à Erlenmatt Ost?

L’ADEV nous a soumis l’idée d’une recharge bidirectionnelle avec des véhicules. Nous avons trouvé ce concept intéressant et adapté à Erlenmatt Ost. Nous avons fortement encouragé cette initiative. Là encore, il était clair pour nous, qu’en tant que fondation pour le logement, nous ne serions pas les exploitants des véhicules. Cela nécessite une infrastructure et une technologie spécifiques, ainsi que des modèles de voitures adaptés. Le projet pilote a fait l’objet d’un suivi scientifique et a permis par la suite de tirer des conclusions importantes concernant sa mise à l’échelle. Il est réjouissant de constater qu’Erlenmatt Ost a été le premier site en Suisse à mettre en place une recharge bidirectionnelle. Il illustre parfaitement les nombreux projets innovants qui ont été réalisés sur place.

Nous sommes ravis d’avoir remporté le prix dans la catégorie «Bâtiments et espace».

Urs Buomberger

 
Que signifie le fait d’avoir remporté le Watt d’Or?

Le Watt d’Or est l’un des prix les plus prestigieux qui existent en Suisse en matière de durabilité. Nous sommes ravis d’avoir remporté ce prix dans la catégorie «Bâtiments et espace». Le jury a été impressionné non seulement par la solution technique, mais aussi par la manière dont la durabilité est expérimentée à Erlenmatt Ost. En témoignent par exemple les poules, qui couvent leurs poussins dans le jardin d’enfants du quartier. Comme nous l’avons mentionné, Erlenmatt Ost se présente comme un éventail de projets durables aux multiples facettes.

La Stiftung Habitat a-t-elle défini des objectifs de développement durable globaux pour ses projets de construction à la suite du développement d’Erlenmatt Ost?

Actuellement, la Stiftung Habitat n’a aucune politique générale en matière de durabilité. Cependant, chaque projet fait l’objet d’un examen approfondi afin de déterminer les mesures envisageables et utiles en matière de durabilité. Ainsi, le thème de la réutilisation est au cœur du projet de construction en cours à Lysbüchel Sud. Les cuisines existantes ainsi que d’autres matériaux de construction sont réutilisés. Dans le cadre d’un autre projet, nous avons construit des logements à prix abordables pour les familles nombreuses. Les questions relatives à un approvisionnement énergétique écologique sont bien entendu toujours au centre des préoccupations.

Quels enseignements tirez-vous du projet Erlenmatt Ost?

Il est évident que nous continuons à tirer des enseignements des projets passés afin d’intégrer les connaissances acquises dans les projets à venir. Pour chaque projet, nous examinons attentivement les mesures envisageables et utiles en termes de durabilité. Un RCP a également été créé sur le site de Lysbüchel Sud, faisant suite à celui d’Erlenmatt Ost. Par rapport à Erlenmatt Ost, nous avons simplifié les structures contractuelles en faisant en sorte que chaque preneuse ou preneur de droits de superficie devienne un partenaire contractuel direct de l’ADEV.


Auteure

Silvia Zuber
Silvia Zuber

Project Manager


  • | Blog

    «Il faut un réseau électrique capable de s’adapter avec souplesse»

    Lire l'article
  • | Blog

    «Les besoins en stockage dépendent de plusieurs facteurs»

    Lire l'article
  • Monteurs en train d’installer le Rollenleine
    | Blog

    Plus de sécurité et moins de coûts grâce au Rollenleine

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.