Projet de réseau Chamoson – Chippis

Le Valais est riche en énergie hydraulique. Avec la mise en service de la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance, il ne sera toutefois pas possible de transporter toute cette énergie avec les lignes existantes. Une nouvelle ligne 380 kV est donc nécessaire.

Votre contact pour ce projet

Marie-Claude Debons
Marie-Claude Debons

Téléphone +41 58 580 21 11
info@swissgrid.ch

Ligne 380 kV
Ligne 380 kV
Ligne 220 kV
Ligne 220 kV
Démantèlement
Démantèlement
Ligne actuelle
Ligne actuelle
Sous-station
Sous-station

Sommaire

Construction d'une nouvelle ligne aérienne de 30 km entre Chamoson et Chippis passant à flanc coteau sur la rive gauche du Rhône. Elle regroupe 4 tensions sur le même support: 380kV, 220kV, 65kV (entre Chamoson et Aproz) et 132kV CFF (entre Chamoson et St-Léonard). Suppression de près de 89 kilomètres de ligne en plaine du Rhône.

La nouvelle ligne aérienne entre Chamoson et Chippis est indispensable. Elle servira d'une part à transporter la production des grands ouvrages hydroélectriques valaisans et d'autre part à relier le Valais au réseau suisse et européen de lignes à très haute tension.

Améliorations par rapport à la situation actuelle

  • La construction de cette nouvelle ligne permet la suppression de près de 89 kilomètres de ligne et de 322 pylônes en plaine du Rhône
Interview mit Michael Wider
Interview avec Michael Wider, Directeur Production d'Alpiq et infographie animée de la future ligne aérienne 380 kV

Projet

Historique

En 1986 déjà, l'ancienne EOS devenue depuis Alpiq, annonçait son intention de réaliser une ligne THT reliant Romanel à Chippis en trois différents tronçons dont celui de Chamoson-Chippis. En janvier 1997, un premier projet a été mis à l'enquête publique auprès de l'Inspectorat fédéral des installations à courant fort (ESTI). Ce projet ayant suscité de nombreuses oppositions et des préavis négatifs de certaines autorités fédérales et cantonales, il a été suspendu puis repris, avec l'accord de l'ESTI, au stade de projet détaillé sans enquête préliminaire.

En juin 2002, Alpiq a présenté un nouveau projet et déposé une demande d'approbation de plans auprès de l'ESTI, puis une deuxième en 2006 pour les modifications apportées en cours de procédure et qui prévoit la construction d'une ligne 380kV entre Chamoson et Chippis et entre autres le rassemblement sur le même support des lignes des Forces Motrices Valaisannes et des CFF. Le 11 juin 2007, l'ESTI a transmis le dossier à l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) pour la suite de la procédure d'autorisation.

En juin 2010, l'OFEN a approuvé les plans déposés par Alpiq en 2002 et les modifications apportées par la suite au projet et a autorisé Alpiq à réaliser le tronçon entre Chamoson et Chippis sous la forme d'une ligne aérienne.

Plusieurs recours ont ensuite été déposés auprès du Tribunal administratif fédéral (TAF) puis au Tribunal fédéral qui a confirmé l'urgence de la ligne, le tracé en aérien et la demande du TAF d'étudier la possibilité de réduire encore les nuisances sonores du terne 380kV.

Le 19 janvier 2015, l'OFEN a octroyé le permis de construire de la ligne. Le Tribunal administratif fédéral a rejeté les recours en décembre 2016. Le 1er septembre 2017, le Tribunal fédéral a confirmé en dernière instance la décision d'approbation des plans de construction rendue le 19 janvier 2015 par l'Office fédéral de l'énergie. Les travaux de construction de la ligne aérienne 380 kV Chamoson-Chippis ont été lancés.

Plan de situation Chamoson – Chippis
Plan de situation Chamoson – Chippis

Données techniques

Linéaire 30 km de tracé avec 77 pylônes en métal
Hauteur des pylônes entre 60 et 90 m, quatre pylônes entre 90 et 100 m
Lignes 2 x 380 kV
1 x 220 kV
1 x 65 kV
2 x 132 kV

Zones de dangers naturels

Les zones de dangers naturels traversées par la ligne Chamoson-Chippis sont connues et répertoriées par le canton du Valais. Des études géologiques entreprises en 2002 et 2007 répertoriant les zones d’instabilité de terrain figurent au dossier d’approbation des plans de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Une charge de la décision de l’OFEN impose entre autres à Swissgrid de déterminer les mesures à appliquer pour l’implantation de pylônes en zones de dangers naturels en collaboration avec le géologue cantonal, qui a demandé un complément d’étude en 2015. Ce rapport réalisé par BEG en 2016 est disponible ci-dessous ainsi qu’un dossier résumant les mesures appliquées en 2017 lors de la construction du pylône no 2 du raccordement de Chandoline.
Cette situation n’est pas exceptionnelle, Swissgrid exploite 6'700 km de lignes dans toute la Suisse et de nombreux pylônes se trouvent dans des zones exposées. A chaque fois des solutions spécifiques sont appliquées en collaboration avec le géologue du canton respectif.


Sous-station de Chandoline

Swissgrid a installé à Chandoline une nouvelle sous-station 220 kV afin de raccorder au réseau les deux transformateurs 220/125 kV de Grand Dixence SA. En juin 2017, l'installation a été reliée à la ligne aérienne 220 kV existante entre Chamoson et Chippis. Le raccordement de la sous-station à la ligne aérienne 380/220 kV prévue entre Chamoson et Chippis sera réalisé ultérieurement, dès que cette dernière sera en service.

Le raccordement de la sous-station de Chandoline a nécessité la construction de deux pylônes supportant deux ternes 220 kV.


Personnes & environnement

Paysage

Près de 90 km de lignes aériennes seront supprimés après la mise en service de la future ligne aérienne Chamoson – Chippis, ce qui permettra d'enlever 322 mâts et pylônes en plaine du Rhône et de décharger les villages actuellement traversés par ces lignes. Une charge figurant dans le permis de construire octroyé par l'Office fédéral de l'énergie en 2010 oblige Swissgrid à procéder au démontage de ces lignes après la mise en service de la nouvelle ligne. Après ce démantèlement, il y aura 60 km de lignes électriques aériennes en moins entre Sierre et Martigny.

Après le démantèlement de la ligne 220 kV existante, la réserve naturelle de Poutafontanna sera libérée de toute ligne électrique.

Nuisances sonores

A la demande du Tribunal administratif fédéral, Swissgrid a proposé des mesures de réduction des nuisances sonores avec l'utilisation de technologies les plus récentes. L'installation pour la ligne 380 kV de trois conducteurs (câbles) par faisceau d'un diamètre supérieur au projet initial permet de réduire les nuisances sonores. Le bruit émis par la ligne aérienne 380 kV sera moindre que celui du projet initial et en-dessous des normes fédérales en la matière.

Champs électromagnétiques

La future ligne aérienne Chamoson-Chippis respectera l'Ordonnance fédérale sur la protection contre le rayonnement non ionisant et la valeur limite de 1 MicroTesla sera respectée sur tout le tracé sur les lieux à utilisation sensible:

  • Locaux dans lesquels des personnes séjournent régulièrement durant une période prolongée (salle de séjour, chambre à coucher)
  • Lieux dans lesquels des enfants séjournent régulièrement (salles de classe, places de jeux)
  • Surfaces non construites se situant en zone à construire
Fotomontage Chippis
1/13: Photomontage Chippis
Fotomontage Chippis
2/13: Photomontage Chippis
Fotomontage Bramois
3/13: Photomontage Bramois
Fotomontage Bramois
4/13: Photomontage Bramois
Fotomontage Aproz
5/13: Photomontage Aproz
Fotomontage Aproz
6/13: Photomontage Aproz
Fotomontage Aproz
7/13: Photomontage Aproz
Fotomontage Aproz
8/13: Photomontage Aproz
Fotomontage Chalais
9/13: Photomontage Chalais
Fotomontage Chalais
10/13: Photomontage Chalais
Fotomontage Grône
11/13: Photomontage Grône
Fotomontage Saint-Léonard
12/13: Photomontage Saint-Léonard
Fotomontage Saint-Léonard
13/13: Photomontage Saint-Léonard

Téléchargements


Actualités concernant le projet

  • | News

    Chamoson – Chippis: Démarrage des travaux

    Les travaux préparatoires de la ligne aérienne THT Chamoson – Chippis débutés en janvier dernier touchent à leur fin sur les deux premiers tronçons de travail entre Chalais et Sierre et Sion et Vex.
    Lire l'article
  • | News

    Chamoson – Chippis : étude géologique complémentaire

    En 2015, le géologue cantonal valaisan a demandé un complément d’étude «dangers naturels» au projet de ligne à très haute tension Chamoson - Chippis.
    Lire l'article
  • | News

    Chamoson – Chippis: Début des travaux préparatoires sur le terrain

    Après le rejet des recours par le Tribunal fédéral du 1er septembre 2017 qui a mis fin à la procédure, les travaux préparatoires à la construction de la ligne aérienne 380 kV Chamoson-Chippis débuteront sur le terrain dès janvier 2018.
    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.