Projet de réseau Chippis – Mörel

Une nouvelle ligne 380 kV va être construite entre Chippis et Mörel. La construction de cette ligne est nécessaire afin que toute l'énergie issue de la force hydraulique valaisanne puisse être transportée vers les centres de consommation du Plateau suisse et du Tessin.

Votre contact pour ce projet

Jan Schenk
Jan Schenk

Téléphone +41 58 580 21 11
info@swissgrid.ch

Ligne 220 kV
Ligne 220 kV
Zone de planification
Zone de planification
Démantèlement
Démantèlement
Ligne actuelle
Ligne actuelle
Sous-station
Sous-station

Sommaire

L’augmentation de la tension de la ligne à très haute tension de 220 à 380 kilovolts entre Chippis et Mörel fait partie intégrante du «Réseau stratégique 2025» de Swissgrid. Elle sert à transporter l’énergie produite par les centrales hydroélectriques valaisannes vers les agglomérations du Plateau suisse. C’est un élément important de la Stratégie énergétique 2050 et permet d'augmenter à long terme la sécurité de l’approvisionnement en Valais et dans toute la Suisse.

Le projet prévoit la construction d’une nouvelle ligne de 380 kV, d’environ 44 kilomètres, entre les sous-stations de Chippis et Mörel. En 2012, le Conseil fédéral a défini le corridor pour la ligne aérienne dans le plan sectoriel. La ligne de 220 kV existante entre Chippis et Mörel sera démontée après la mise en service de la nouvelle ligne aérienne. De l’espace est ainsi libéré dans les zones d’habitation, notamment à Loèche-La Souste, Niedergampel, Gampel, Raron, Steg, Baltschieder et Brigue.

Swissgrid a réalisé une étude de câblage souterrain de la ligne sur le tronçon Agarn – Mörel dans le cadre du projet de réseau du réseau Chippis – Mörel. Son objectif consiste à mieux tenir compte de la situation locale ainsi que d’évaluer plus précisément la solution technique et les coûts d'un câblage souterrain.

Améliorations par rapport à la situation actuelle

  • La nouvelle ligne de 380 kV est construite loin des zones d’habitation sur le versant sud ombragé. La ligne actuelle de 220 kV traverse les villages et entrave leur développement, notamment dans la zone de Loèche-La Souste, Niedergampel, Gampel, Steg, Raron Baltschieder et de Brigue.
  • L'étude de câblage a conclu que le câblage souterrain de la ligne ne procurait aucun avantage pour le paysage naturel du bois de Finges. Swissgrid met en œuvre différentes mesures de substitution et de protection de la nature afin de compenser l’intervention sur la nature. Les deux lignes à très haute tension Chippis – Mörel et Chippis – Stalden sont parallèles entre les sous-stations de Chippis et d’Agarn. De plus, Swissgrid câble différentes lignes d’un niveau de tension inférieur (ligne de 65 kV Loèche-Lötschen, par exemple) ou les regroupe sur un nouveau tracé (ligne de 65 kV Chippis-Turtmann, par exemple). Les nuisances causées à cette forêt de pins unique seront donc globalement moindres qu’à l’heure actuelle.
  • Le démantèlement des lignes aériennes de 65 kV désengorge notamment la zone industrielle de la commune de Salgesch ainsi que les zones résidentielles de Loèche-La Souste et d’Agarn.
  • Grâce à l’éloignement des lignes par rapport aux zones résidentielles, l’exposition de la population est globalement réduite. Toutes les nouvelles prescriptions strictes en matière de valeurs limites pour les champs électromagnétiques sont respectées, certaines valeurs sont même nettement inférieures à celles-ci.
Opinions et impréssions du projet

Projet

Le projet prévoit la construction d’une nouvelle ligne à très haute tension de 380 kV, d’environ 44 kilomètres, entre les sous-stations de Chippis et Mörel. Son tracé se trouve sur le versant sud ombragé. Un terne supplémentaire de 220 kV (Stalden – Mörel) doit être ajouté de Viège à Mörel. De plus, la ligne de 220 kV Mörel – Pallanzeno (ligne du Simplon) sera déplacée sur le nouveau tracé entre Ried-Brigue et Mörel. La ligne de 220 kV existante entre Chippis et Mörel sera démontée après la mise en service de la nouvelle ligne aérienne. De l’espace est ainsi libéré dans les zones d’habitation, notamment à Loèche-La Souste, Niedergampel, Gampel, Raron, Steg, Baltschieder et Brigue.

À Viège, la nouvelle ligne contourne le village sur le versant ouest, au sud et sur le versant est. Elle passe loin au-dessus du village en raison de la pente raide. Les lignes de 220/65 kV actuelles Viège – Stalden traversent déjà le versant est à l'heure actuelle. Ces lignes seront regroupées dans le cadre du projet de 380 kV. La ligne actuelle qui traverse la vallée à Eyholz au niveau des usines Lonza sera démontée jusqu’au pylône de croisement de Lalden. Swissgrid déplace la ligne de 220 kV actuelle Stalden – Mörel ainsi que les lignes de 65 kV dans la zone Unterstalden / Staldbach à Visperterminen. Ceci permet de libérer de l’espace dans la zone d’habitation «Untere Stalden».

Dans la réserve naturelle du bois de Finges, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a décidé que les deux lignes à très haute tension Chippis – Mörel et Chippis – Stalden devaient être parallèles entre les sous-stations de Chippis et d’Agarn pour des raisons d’exploitation ainsi que d'entretien et de remise en état en cas de perturbation. Swissgrid câble différentes lignes d’un niveau de tension inférieur (ligne de 65 kV Loèche-Lötschen, par exemple) ou les regroupe sur le nouveau tracé (ligne de 65 kV Loèche-Turtmann, par exemple). Les nuisances causées à cette forêt de pins unique seront donc moindres qu’à l’heure actuelle.

Le projet comprend également l’approbation de la ligne de 220 kV Chippis – Stalden (ligne de Törbel). Un seul circuit électrique existe actuellement sur cette ligne. Un deuxième circuit électrique sera désormais ajouté. La ligne sera désormais construite parallèlement à la nouvelle ligne Chippis – Mörel sur le tronçon situé entre Chippis et la traversée de l’Emsbachs à Agarn. Le tracé de la ligne reste identique entre Agarn et Stalden.

Les coûts totaux de la nouvelle ligne à très haute tension Chippis – Mörel s’élèvent à environ 110 millions de francs.

Plan de situation Chippis – Mörel
Plan de situation Chippis – Mörel
Animation du tracé de la ligne Chippis - Mörel
Animation du tracé de la ligne Chippis - Mörel

Calendrier

Le projet Chippis – Mörel a été intégré au plan sectoriel des lignes de transport d’électricité (PSE) en 2001. Le Conseil fédéral a fixé le corridor de la ligne aérienne en 2012. Swissgrid a donc été chargée de planifier une ligne aérienne. Le 29 mars 2019, Swissgrid a remis à l’Inspection fédérale des installations à courant fort (ESTI) le dossier d’approbation des plans pour le projet concernant la ligne de 380 kV Chippis – Mörel et pour le projet concernant la ligne de 220 kV Chippis – Stalden.

Dans le meilleur des cas, la mise en service de la nouvelle ligne de 380 kV Chippis – Mörel est prévue d'ici 2025. Elle sera retardée de plusieurs années si des oppositions sont déposées ou si des procédures judiciaires ont lieu.

Etude de câblage Agarn – Mörel

Swissgrid analyse les variantes de ligne aérienne et de câblage souterrain pour chaque projet de réseau. Swissgrid a réalisé une étude de câblage souterrain de la ligne (en allemand) sur le tronçon Agarn – Mörel dans le cadre du projet d’extension du réseau Chippis – Mörel en collaboration avec un bureau d’ingénieurs valaisan. Elle tient non seulement compte des aspects techniques, mais également du développement territorial, de l’environnement et de la rentabilité économique.

Swissgrid a procédé de la manière suivante:

  1. Swissgrid a tout d’abord vérifié s’il existait des modifications importantes dans les bases de décision. Il peut s’agir de nouvelles zones protégées ou d’infrastructures qui n’avaient pas été prises en compte et qui faciliteraient le câblage de la ligne, comme un tunnel désaffecté ou un ancien tracé de chemin de fer. L’étude de câblage conclut qu’aucune modification n’a eu lieu ces dernières années en ce qui concerne l’environnement, l’aménagement du territoire, la technique ou les coûts.
  2. Swissgrid a ensuite examiné si la technique actuelle dans le domaine de la construction et des installations câblées permettait des variantes de câblage souterrain plus perfectionnées. Aucune évolution qui permettrait de simplifier la construction ou l’exploitation d’une ligne câblée n’a pu être identifiée en ce qui concerne la technique de construction ou la technique de câblage. De manière concrète, Swissgrid a examiné différents tronçons pour un câblage souterrain à proximité du corridor de la ligne aérienne. Il serait possible de les câbler séparément. Il est important de souligner que le corridor de la ligne aérienne ne convient pas au câblage souterrain.
  3. Swissgrid a finalement examiné les coûts des différentes variantes de câblage souterrain possibles. Il est ainsi possible de comparer les coûts des variantes de câblage souterrain et de ligne aérienne. Les coûts de construction d’une ligne câblée dépendent du terrain, du sous-sol ainsi que de la construction qui en découle. Le prix de l’électricité a fortement baissé par rapport à l'époque, ce qui diminue les coûts liés au cycle de vie d’une ligne câblée. L’étude de câblage Agarn – Mörel estime les coûts de la variante de câblage souterrain à environ CHF 13 millions par kilomètre, ce qui est environ cinq fois plus que ceux d’une ligne aérienne sur le même tronçon.

Cette étude analyse neuf tronçons partiels à proximité du corridor de la ligne aérienne. Il est ainsi possible de câbler uniquement certains tronçons. Des stations aéro-souterraines sont alors nécessaires afin de relier le câble souterrain à la ligne aérienne. Leur surface correspond environ à celle d’un terrain de hockey sur glace et elles mesurent 25 mètres de haut. La construction du câblage souterrain serait très complexe et reviendrait très cher, étant donné que son tracé passe dans des zones très pentues et difficiles d’accès. De plus, il est nécessaire de traverser plusieurs cours d’eau. En raison du terrain difficile, il est nécessaire de creuser quatre tunnels d’une longueur totale de huit kilomètres environ.

Le câblage souterrain a déjà été analysé dans le cadre de la définition du PSE pour la zone du bois de Finges (BLN – zone 1716 bois de Finges – Illgraben). Les autorités compétentes avaient décidé de planifier la future ligne de 380 kV Chippis – Mörel sous la forme d’une ligne aérienne en tenant compte des différents critères de protection. Le tracé de la ligne au pied du versant sud et le câblage / le regroupement des lignes basse tension selon le «concept concernant les lignes dans le bois de Finges» représentent globalement une amélioration.

Tronçon 1: Leuk, de Pfynwald à Turtmann, Milachru (4,75 km)
1/9: Tronçon 1: Leuk, de Pfynwald à Turtmann, Milachru (4,75 km)
Tronçon 2: Turtmann, de Milachru à Turtmann, Tännu (3,82 km)
2/9: Tronçon 2: Turtmann, de Milachru à Turtmann, Tännu (3,82 km)
Tronçon 3: Turtmann, de Tännu à Niedergesteln, Unner Turtig (5,84 km)
3/9: Tronçon 3: Turtmann, de Tännu à Niedergesteln, Unner Turtig (5,84 km)
Tronçon 4: Niedergesteln, de Unner Turtig à Visp Ouest (4,92 km)
4/9: Tronçon 4: Niedergesteln, de Unner Turtig à Visp Ouest (4,92 km)
Tronçon 5: Visp, de Blättji à Visp, Staldbach (2,95 km)
5/9: Tronçon 5: Visp, de Blättji à Visp, Staldbach (2,95 km)
Tronçon 6: Visp, de Staldbach à Eyholz, Grosshüs (4,09 km)
6/9: Tronçon 6: Visp, de Staldbach à Eyholz, Grosshüs (4,09 km)
Tronçon 7: Eyholz, de Grosshüs à Brig-Glis, Ännerholz/Oberli (5,06 km)
7/9: Tronçon 7: Eyholz, de Grosshüs à Brig-Glis, Ännerholz/Oberli (5,06 km)
Tronçon 8: Brig-Glis, de Ännerholz/Oberli à Termen, Fäldgrabe (4,05 km)
8/9: Tronçon 8: Brig-Glis, de Ännerholz/Oberli à Termen, Fäldgrabe (4,05 km)
Tronçon 9: Termen, de Fäldgrabe à Mörel-Filet, sous-station Mörel (3,60 km)
9/9: Tronçon 9: Termen, de Fäldgrabe à Mörel-Filet, sous-station Mörel (3,60 km)

Personnes & environnement

La construction d’une infrastructure de grande taille, comme une ligne à très haute tension, a des conséquences sur le paysage et l’environnement. Il est naturel pour Swissgrid de compenser ces interventions sur la nature. Elle met donc en œuvre différentes mesures de protection de la nature. De plus, la ligne existante qui traverse actuellement les villages dans la zone de Loèche-La Souste, Niedergampel, Gampel, Raron, Steg, Baltschieder et Brigue sera démontée.

Paysage

La nouvelle ligne à très haute tension est construite loin des zones d’habitation sur le versant sud ombragé. Elle passe à une altitude comprise entre 600 et 1400 mètres à l’ouest, elle atteint jusqu'à 1200 mètres à l’est. La ligne évite les endroits plus élevés qui sont très exposés. Elle traverse de nombreuses vallées ou fossés, comme l'Ilgraben, la vallée de Nanz et de la Viège ainsi que les gorges de Saltina. Quelques impacts visuels supplémentaires en découlent dans la région de Turtmann et lors de la traversée de la vallée Viège/Stalden.

Le démantèlement de la ligne actuelle permet de libérer de l’espace pour les zones habitées et les installations de loisirs. Cette ligne traverse des villages et gêne leur développement, notamment dans la zone de Loèche-La Souste, Niedergampel, Gampel, Raron Steg, Baltschieder et Brigue. À Viège, la zone d’habitation est contournée sur le versant ouest, au sud et sur le versant est. La nouvelle ligne passe au-dessus du village en raison de la pente raide et sera plus visible à partir des chemins de randonnée environnants que du centre du village. Elle traverse la vallée de la Viège au sud de Viège, à proximité du nouveau pont autoroutier. Elle est particulièrement bien visible à partir de Visperterminen.

Le regroupement de la nouvelle ligne et de la ligne de 220 kV Stalden – Viège – Mörel actuelle permet de libérer de l’espace dans la région autour de Viège jusqu’à Bitsch. À Viège, la ligne de 380 kV actuelle Stalden – Lalden sera démantelée du pylône de croisement de Lalden jusqu’au point de croisement avec la nouvelle ligne de 380 kV, en passant par les usines Lonza.

Protection de la nature

La ligne traverse le parc naturel protégé du bois de Finges juste après la sous-station de Chippis. Le tracé de la ligne passe donc au pied du versant afin de réduire l’impact au maximum. Dans le bois de Finges, les lignes Chippis – Mörel et Chippis – Stalden sont regroupées sur le même tracé. De plus, des lignes des niveaux de tension inférieurs sont câblées ou regroupées. Les nuisances causées à cette forêt de pins unique seront donc bien moindres qu’à l’heure actuelle.

Les mesures de substitution concernant le défrichement sont prises dans le parc naturel de Pfyn-Finges. Les mesures de substitution concernant l’octroi des servitudes d’élagage par le canton sont en cours d'élaboration.

Champs électromagnétiques

Grâce à l’éloignement des lignes par rapport aux zones résidentielles, l’exposition de la population est réduite. La valeur limite de 1 μT pour le rayonnement électromagnétique est respectée partout, sa valeur est même très inférieure à certains endroits. Les nuisances sonores seront nettement réduites grâce à l’utilisation des dernières technologies et des faisceaux à deux conducteurs.

Risques naturels

Le permis de construire impose des exigences strictes. L’une d’entre elles consiste à vérifier, en collaboration avec les géologues cantonaux et le bureau d’ingénieurs, si des mesures de protection des pylônes sont nécessaires. Les éventuels risques naturels sont les glissements de terrain, les laves torrentielles, les avalanches et les chutes de pierres. Les pylônes situés dans des zones à risque seront protégés contre ces dangers naturels grâce à un renforcement de leurs fondations, à un ancrage, à des filets ou à des digues en terre. Swissgrid vérifie, en accord avec les autorités, si des mesures de protection contre les avalanches et les coulées de neige sont nécessaires.


Téléchargements

Actualités concernant le réseau

  • | Communiqué de presse

    Pour un approvisionnement en électricité sûr du Valais et de la Suisse

    Lire l'article
  • | News

    Projets de réseau: Swissgrid informe sur l’état d’avancement des travaux de cons-truction

    Lire l'article
  • | Communiqué de presse

    Premier coup de pioche dans la zone «Gäbihübel»

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.