Sous-station de Rüthi

La construction de la nouvelle sous-station de Rüthi et les nouveaux raccordements de lignes permettent à Swissgrid d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement en Suisse orientale ainsi que le raccordement à l'Autriche. Le démantèlement de l'ancienne ligne permet de libérer de l'espace dans la zone industrielle de Rüthi.

Votre contact pour ce projet

Jan Schenk
Jan Schenk

Téléphone +41 58 580 21 11
info@swissgrid.ch

Démantèlement
Démantèlement
Ligne actuelle
Ligne actuelle
Sous-station
Sous-station

Sommaire

La nouvelle sous-station de Rüthi ainsi que les raccordements de lignes ont été entièrement mis en service en octobre 2017 après environ trois ans de travaux. Les CFF ont également construit une nouvelle sous-station au même endroit.

Amélioration par rapport à la situation actuelle

  • La construction de la nouvelle sous-station de Rüthi et les nouveaux raccordements de lignes permettent d'augmenter la sécurité de l'approvisionnement en Suisse orientale et d'améliorer le raccordement à l'Autriche
  • Le pylône de croisement dans la zone de Rehag va être séparé. Les tracés séparés des liaisons est-ouest et nord-sud améliorent la sécurité de l'approvisionnement. Il est ainsi possible de mettre moins de lignes hors service lors des travaux de maintenance.
  • La ligne 220 kV existante au-dessus de la zone industrielle de Rüthi sera démontée. La commune de Rüthi pourra ainsi utiliser l'espace libéré et agrandir sa zone industrielle.
Plan de situation de la sous-station de Rüthi
Plan de situation de la sous-station de Rüthi

Projet

Sous-station

Le nouveau poste de couplage aérien 220 kV a été mis en service en octobre 2017 après trois ans de travaux environ. Sur un terrain d'environ 20 000 m2, le poste de couplage comprend six champs de ligne avec un champ de couplage et a été contruit avec des jeux de barres doubles. Cinq cabines d'appareillage décentralisées servent à la réception de l'ensemble des appareils de commande sur le terrain. L'électronique qui y est installée est reliée aux appareils primaires à l'aide de câbles de commande et au bâtiment d'exploitation au moyen de câbles énergie et de câbles à fibres optiques. Ce bâtiment industriel accueille toutes les unités fonctionnelles pour la commande de l'ensemble du poste de couplage ainsi que les unités électriques pour l'approvisionnement énergétique et le raccordement au centre de conduite du réseau général.

Il existait un point de croisement de plusieurs lignes du réseau de transport dans la zone de Rehag. Les travaux de maintenance ou de réparation sur ce pylône de croisement exigent généralement la mise hors service de toutes les lignes raccordées. La construction de la sous-station à Rüthi a permis de supprimer cette congestion, étant donné que le poste de couplage prévu permet de mettre hors service les lignes de manière sélective. La sécurité de l'approvisionnement reste ainsi assurée, même lors de travaux de maintenance ou de réparation. La mise en service de la sous-station à Rüthi permet de renforcer l'échange d'énergie au niveau du réseau de transport. La liaison déjà existante entre la Suisse et l'Autriche gagne ainsi en importance.

L'augmentation de la tension de la ligne Rüthi – Bonaduz à 380 kV faisait partie du Réseau stratégique 2015 qui a été publié par le Conseil fédéral en 2009. En 2015, Swissgrid a communiqué sa planification du réseau à l'échelle nationale et réévalué les projets d'extension dans le cadre du «Réseau stratégique 2025». Une liaison 380 kV Rüthi – Bonaduz ne figure plus dans le «Réseau stratégique 2025» étant donné qu'elle n'est plus nécessaire à la sécurité de l'approvisionnement jusqu'à 2025. Les liaisons 220 kV existantes suffisent afin de transporter l'énergie à partir des centrales électriques actuelles. Aucun transformateur n'est prévu pour la sous-station de Rüthi dans la planification du «Réseau stratégique 2025». Il serait possible d'ajouter des cellules de couplage 380 kV au poste de couplage dans le cadre d'une étape de construction ultérieure. Les raccordements de lignes à la sous-station de Rüthi sont construits pour une tension de 380 kV, mais ne sont exploités qu'en 220 kV.

Raccordements

L'ancienne structure du réseau, avec le tracé de deux liaisons passant par un seul pylône de croisement dans la zone de Rehag, n'était pas idéale. Les liaisons est-ouest et nord-sud ont été introduites dans la sous-station de Rüthi par le biais de raccordements de lignes correspondantes afin de séparer la structure du réseau. Il a ainsi été possible de démonter la ligne existante qui passe au-dessus de la zone industrielle de Rüthi à partir du pylône de Rehag. De l'espace a ainsi été libéré dans la zone industrielle de Rüthi et dans le hameau de Rehag.

Raccordement ouest

Le raccordement ouest à la sous-station de Rüthi est une ligne commune Swissgrid/CFF de 220/132 kV. La liaison conduit à la sous-station de Winkeln. La ligne est conçue et isolée pour une tension de 380 kV, mais continue à être exploitée en 220 kV.

Raccordement est

Le raccordement est à la sous-station de Rüthi de Swissgrid est réalisé au moyen d'une ligne aérienne de 380/220 kV qui arrive de la sous-station de Meiningen, en Autriche. À partir de la frontière, les conducteurs existants sont remplacés sur env. 0,6 km et adaptés en termes de section et de matériau aux conducteurs venant de Meiningen. La ligne est conçue et isolée pour une tension de 380 kV, mais continue à être exploitée en 220 kV.

Raccorement sud

Le raccordement de lignes sud est une ligne 220 kV vers la sous-station de Bonaduz. Quatre nouveaux pylônes ont été construits sur une distance d'environ 1,3 kilomètre. La ligne est conçue et isolée pour une tension de 380 kV, mais continue à être exploitée en 220 kV.

Raccordement nord

Les plans initialement soumis pour la construction de la nouvelle sous-station prévoyaient une adaptation de l'entrée nord (sous-station de Montlingen, Mörschwil à sous-station de Rüthi). Swissgrid a retiré la demande de procédure d'approbation des plans (PAP) pour ce raccordement de lignes en 2017 suite à des recours. Swissgrid évalue à nouveau les tracés de ligne possibles pour le raccordement nord. Elle examine pour cela aussi bien les variantes avec câblage souterrain que les variantes avec lignes aériennes. Swissgrid communiquera l'avancement du projet en temps utile.


Personnes & environnement

Le rapport d'impact sur l'environnement date de l'année 2008. Les auteurs parviennent à la conclusion qu'une menace notable sur l'environnement peut être exclue. La zone industrielle de Rüthi et le hameau Rehag seront délestés grâce au raccordement de ligne sud. Les conséquences sur l'environnement seraient limitées et aucune atteinte importante, y compris de la zone BNL, n'aurait été constatée. Le projet serait conforme à la loi.

Paysage

La ligne traverse la zone de Blattenberg, une zone protégée. Une partie se situe dans la zone BLN, la région du Santis. En raison de considération de l'ordre de la protection de l'environnement, les pylônes seront plus bas dans la région vallonnée, ce qui exige un maintien à faible hauteur de la forêt. De plus, les sites de pylônes ont été choisis de telle sorte à ce qu'ils s'intègrent bien dans le paysage. Les pylônes sont peints avec une teinte correspondant à la teinte majoritaire de l'arrière-plan.

Les structures d'ancrage de la sous-station pour les raccordements des lignes ouest, nord et est s'élèvent à une hauteur de 17,5 mètres, en revanche, celles pour le raccordement provenant du sud, sont à une hauteur de 30 mètres car elles sont déjà prêtes pour le passage à 380 kV. La sous-station se fond dans son environnement grâce à une teinte adaptée des structures d'ancrage et des barres collectrices ainsi que du bâtiment d'exploitation. De plus, l'aménagement environnant naturel constitué de haies et de rangées d'arbres permet de bien intégrer la ligne dans le paysage.

Champs électromagnétiques

Dans le périmètre d'investigation conformément à l'Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) se trouvent 2 bâtiments dans des lieux à utilisation sensible (LUS) où la valeur limite de 1 microtesla doit être respectée pour les installations. Etant donné que la ligne traverse la vallée à une hauteur de 100 mètres, les prescriptions de l'ORNI sont totalement respectées. Les prescriptions de l'ORNI sont également pleinement respectées quant à la sous-station.

Bruit / air

Les raccordements de ligne affectent essentiellement les forêts et les zones agricoles et non les zones résidentielles ou de construction. Les calculs concernant le bruit lié à l'effet corona montrent que celui-ci est bien inférieur à la valeur de planification prévue de 50 dB(A). Les prescriptions de l'Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) sont totalement respectées.

Etant donné qu'aucun transformateur n'est prévu lors de la première étape, le poste de couplage de 220 kV prévu ne produit aucun bruit d'exploitation. Seules les procédures de commutation sont éventuellement audibles. Le bâtiment le plus proche avec des locaux à usage sensible au bruit est à une distance de plus de 250 mètres de la sous-station. Les prescriptions de l'OPB peuvent ainsi également être respectées entièrement.

Les émissions sonores durant la phase de construction sont ponctuelles et se limitent à une période relativement courte, cela vaut également pour les interventions prévues par hélicoptère lors des travaux de construction et de montage. Lors de la réalisation des travaux, des méthodes de travail silencieuses sont employées et les temps de pause sont respectés.

Pour réduire les émissions atmosphériques, des appareils de travail faibles en émissions sont utilisés.

Forêt

Au total, 4 pylônes seront situés dans des zones forestières. Des défrichages temporaires et permanents sont nécessaires pour la construction des fondations, les entrepôts de matériel et ceux nécessaires pour le montage ainsi que ceux pour les éventuels travaux d'entretien ultérieurs. Le défrichage définitif est de 1085 m2. Pour les emplacements de l'installation pour l'entreposage du matériel et pour les manœuvres des véhicules, un défrichage de 1573 m2 est nécessaire.

Les défrichages temporaires sont compensés sur place après le démantèlement des points d'installations et routes d'accès. Le remplacement des défrichages définitifs (1085 m²) sera effectué sur la commune de Montlingen.

En est particulièrement concerné le raccordement nord qui n'est pas encore approuvé. Il se pourrait donc que des modifications soient nécessaires dans la mesure où il faudra éventuellement construire un câblage souterrain ou prévoir un autre tracé de ligne aérienne.

Faune

Le risque d'électrocution pour les oiseaux sur les lignes aériennes de 380 et 220 kV est faible. En revanche, le risque de collision est relativement élevé car de nombreux hiboux et faucons hobereaux vivent dans cette zone. Les mesures locales de protection sont contrôlées en cas de problèmes. Une dégradation significative de l'espace naturel des oiseaux dans l'espace déjà impacté est peu probable.

Les travaux de construction ne doivent pas se poursuivre pendant l'hiver dans cette zone, et ce en raison de la présence de gibier dans la forêt sur le Blattenberg afin de minimiser les dérangements pendant les travaux. Pour que le corridor de la faune sauvage de Meiningen vers la zone du Blattenberg en passant par le Rhin ne soit pas limité dans sa fonction, un corridor de 30 mètres de large entre la clôture de la sous-station et la forêt est laissé ouvert et agrémenté de structures.

Les conséquences sur les reptiles, amphibiens et les poissons sont improbables.

Végétation, sol et eau

Aucun haut-marais, bas-marais, prairie et pâturage maigre ou autre zone protégée d'importance nationale sont affectés. D'autres habitats naturels à protéger doivent être conservés et rétablis. En cas de préjudices de longue durée, on procédera à un reboisement.

L'excavation des sous-stations de Swissgrid et des CFF engendre de grandes quantités de précieux matériaux issus du sol. Ces matériaux propres ne doivent pas être déposés dans une recharge et remplir de l'espace pour rien, mais être réutilisés dans la commune de Rüthi. L'accent est mis ici sur la compensation des dépressions dues aux travaux dans les zones «Werben» et «Stöcken» ainsi que le remplacement de matériel pollué dans le cadre de l'assainissement de la décharge «Sand». Ces améliorations au niveau du sol contribuent à améliorer la qualité du sol dans ces zones et à en simplifier l'exploitation agricole. Le déblai sur le chantier et les travaux prévus d'amélioration du sol sont réalisés uniquement en cas de bonnes conditions météorologiques et un bon sol et sont suivis par des spécialistes du sol ce qui permet de le préserver.

Aucun pylône ne sera érigé à proximité immédiate d'eaux de surface, en revanche 6 pylônes et l'ensemble de la sous-station seront dans la zone de protection des eaux. La profondeur des fondations de la sous-station avec bâtiment d'exploitation, structure d'ancrage et barres collectrices est de 2,5 mètres maximum. C'est la raison pour laquelle la plus haute prudence est demandée pour que les eaux souterraines ne soient pas polluées lors des travaux de construction. Les mesures de protection des eaux ont été déterminées dans la zone de la sous-station avec le suivi environnemental de la construction.

Mesures de compensation

  • Démantèlement de la ligne aérienne de 220 kV qui traverse la zone industrielle de Rüthi et le hameau de Rehag sur une longueur de 1,8 kilomètre (5 pylônes)
  • Une compensation en nature sera fournie à la commune de Montlingen pour l’atteinte à la forêt (surface de défrichage permanent)
  • Revalorisation des forêts de chênes dans la région de Schlatt
  • La zone autour du canal intérieur a été renaturée étant donné qu'il s'agit d'un espace de détente de proximité pour la population.

Actualités concernant le réseau

  • | News

    Projets de réseau: Swissgrid informe sur l’état d’avancement des travaux de cons-truction

    Lire l'article
  • | Communiqué de presse

    Premier coup de pioche dans la zone «Gäbihübel»

    Lire l'article
  • | News

    Chamoson – Chippis: Démarrage des travaux

    Les travaux préparatoires de la ligne aérienne THT Chamoson – Chippis débutés en janvier dernier touchent à leur fin sur les deux premiers tronçons de travail entre Chalais et Sierre et Sion et Vex.
    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.