Hiver 2023/2024

En Suisse, la responsabilité de la sécurité de l’approvisionnement en électricité est répartie entre différents acteurs. En tant que société nationale du réseau de transport, Swissgrid est responsable de l’exploitation non discriminatoire, fiable et performante du réseau de transport suisse. Swissgrid travaille en étroite collaboration avec des partenaires en Suisse et à l’étranger et met tout en œuvre pour apporter sa contribution à un approvisionnement en électricité sûr et fiable de la Suisse. La garantie d’une exploitation sûre du réseau est une priorité absolue pour Swissgrid.

Afin d’augmenter la sécurité d’approvisionnement à court terme, le Conseil fédéral a édicté en 2022 différentes mesures et confié de nouveaux rôles à Swissgrid. L’Ordonnance sur l'instauration d’une réserve d’électricité pour l’hiver (Ordonnance sur une réserve d’hiver, OIRH), est entrée en vigueur le 15 février 2023.

Réserve d’énergie hydraulique

Conformément à l’Ordonnance sur l’instauration d’une réserve d’électricité pour l’hiver (OIRH), Swissgrid a acquis la quantité d’énergie prescrite par l’ElCom dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres. À cet égard, Swissgrid a autorisé la participation de tous les exploitants de centrales hydroélectriques à accumulation qui injectent dans la zone de réglage suisse et qui sont en mesure de proposer un produit correspondant aux valeurs de référence. En vertu de la directive 3/2023 de l’ElCom («Valeurs-clés pour l’instauration d’une réserve hydroélectrique pour l’année hydrologique 2023/2024»), l’acquisition s’est faite par le biais d’appels d’offres partiels qui se sont échelonnés de mai à septembre 2023. La Commission fédérale de l’électricité ElCom a examiné les offres et validé les adjudications.

Les trois ventes aux enchères ont eu lieu fin mai, début juillet et mi-septembre. Pour l’hiver 2023/2024, une quantité totale de 400 GWh (2022: 400 GWh) a été acquise à un prix moyen de 138,67 euros/MWh (année précédente: 739,97 euros/MWh). La réserve d’énergie hydraulique coûte cette année 81% de moins que l’année précédente. Les coûts de mise en réserve de l’eau sont financés par les tarifs de Swissgrid.

La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent, contre rétribution, une certaine quantité d’énergie, qui peut être sollicitée en cas de besoin. Cette réserve doit permettre de surmonter une phase de quelques semaines vers la fin de l’hiver, lorsque les possibilités d’importation sont réduites et que la disponibilité de la production nationale est moindre.

La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent une certaine quantité d’énergie.
La réserve d’énergie hydraulique prévoit que les exploitants de centrales à accumulation retiennent une certaine quantité d’énergie.

Le Conseil fédéral a confié par voie d’ordonnance à Swissgrid la gestion opérationnelle de la réserve d’énergie hydraulique. Swissgrid s’est donc vue confier un nouveau rôle qui va au-delà de son mandat légal actuel. Concrètement, Swissgrid met à disposition les systèmes informatiques pour le déroulement des ventes aux enchères et des appels. Swissgrid a également défini et formé l’ensemble des processus, et réalisé les ventes aux enchères. Elle assure en outre le décompte financier.


Augmentations de la tension

Afin d’éviter les congestions sur le réseau de transport, le Conseil fédéral a autorisé, pour l’hiver 2022/2023, l’augmentation temporaire de la tension d’exploitation des deux lignes de transport entre Bickigen et Chippis (ligne de la Gemmi) et entre Bassecourt et Mühleberg de 220 kilovolts (kV) à 380 kV.

Les travaux de transformation pour l’augmentation permanente de la tension à 380 kV de la ligne Bassecourt – Mühleberg sont bien avancés. La ligne pourra être exploitée en permanence à 380 kV à partir de fin 2023. Afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement, les capacités de transformation existantes du réseau de transport dans la région Berne / Jura ont en outre été étendues.

Le projet de construction pour une augmentation définitive de la tension de la ligne à très haute tension Bickigen – Chippis (ligne de la Gemmi) est encore en phase d’autorisation. Des recours ont été déposés auprès du Tribunal administratif fédéral contre la décision d’approbation des plans de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Cela retardera probablement l’augmentation de la tension de la ligne Bickigen – Chippis de deux années. La mise en service est prévue pour 2027. En 2022, Swissgrid a préparé techniquement la ligne pour une exploitation temporaire à 380 kV. Deux lignes de 220 kV passent aujourd’hui sur les pylônes électriques. Pour l’augmentation temporaire de la tension, toutes les phases ont été déplacées d’une position afin que la ligne de 220 kV se trouve sur le bras le plus bas. Pour ce faire, les systèmes de lignes ont été croisés sur quatre pylônes dans la zone des sous-stations de Bickigen, Chippis et Wimmis (voir fiche d’information). En outre, les entrées de lignes dans les sous-stations de Bickigen et de Chippis ont été adaptées. Cela a permis de minimiser autant que possible les impacts sur les personnes et l’environnement et de respecter les distances de sécurité entre les conducteurs et le sol, les maisons ou les téléphériques. Sous réserve d’une autorisation de la Confédération, Swissgrid pourra, si nécessaire, exploiter temporairement la ligne à 380 kV durant l’hiver 2023/24 afin d’assurer la sécurité d’approvisionnement du réseau.

Téléchargements


Raccordement au réseau de la centrale de réserve à Birr

Huit turbines à gaz modulaires et mobiles d’une puissance d’environ 30 mégawatts chacune, soit près de 250 MW au total, ont été installées sur le site de General Electric (GE) à Birr (AG). Les turbines peuvent être alimentées par différents combustibles gazeux et liquides. Le Conseil fédéral a réglementé l’utilisation de ces centrales de réserve dans une ordonnance. L’appel est effectué par Swissgrid. Ces réserves d’énergie pourront être utilisées en cas de besoin dans des situations de pénurie extraordinaires jusqu’à fin avril 2026.

Un raccordement au réseau en un temps record

Pour pouvoir injecter l’énergie des turbines à gaz mobiles dans le réseau de transport via la sous-station de 220 kV de Birr, Swissgrid a d’abord dû réaliser un nouveau raccordement au réseau. Le raccordement au réseau de la centrale de réserve de Birr est prêt depuis le 24 février 2023, après seulement six mois de travaux. En général, cela prend plusieurs années. Réaliser un tel projet en quelques mois seulement et sous pression a représenté un énorme défi pour l’équipe de projet, les fournisseurs et les prestataires de services mandatés.


De l’énergie de réglage pour une exploitation sûre du réseau

L’électricité ne pouvant pas être stockée sur le réseau de transport, il est nécessaire que l’injection de courant et le soutirage soient toujours égaux. En d’autres termes, la production et la consommation d’énergie doivent toujours être à l’équilibre. Cet équilibre garantit l’exploitation sûre et stable du réseau à une fréquence constante de 50 hertz. En cas de fluctuations imprévues, les opérateurs des centres de conduite du réseau ont recours à l’énergie de réglage. Il s’agit d’une réserve que les centrales électriques mettent en réserve pour Swissgrid et qui peut être utilisée si nécessaire. Les centrales électriques peuvent augmenter ou diminuer leur puissance à court terme, compensant ainsi l’énergie électrique manquante ou excédentaire. Même si le courant devait se faire rare en hiver 2023/24, Swissgrid doit pouvoir disposer de suffisamment de puissance de réglage. C’est pourquoi des acquisitions ont été effectuées très tôt pour se prémunir contre l’hiver.

Les collaborateurs des deux centres de conduite à Aarau et Prilly surveillent le réseau de transport suisse 24h/24.

Groupes électrogènes de secours

L’utilisation de groupes électrogènes de secours comme réserve supplémentaire pour l’hiver à venir a été concrétisé dans l’Ordonnance sur une réserve d'hiver. Comme pour la réserve d’énergie hydraulique, c’est à Swissgrid que revient la mise en œuvre opérationnelle.

La Confédération a signé des contrats d’une durée de quatre ans avec Axpo, BKW et CKW, qui prévoient une somme contractuelle totale d’un million de francs. L’objectif est de prendre sous contrat des groupes électrogènes de secours d’une puissance totale d’environ 280 MW.

En tant que agrégateurs de groupes électrogènes de secours, ces trois entreprises sont donc chargées de mettre en place une centrale de réserve virtuelle nationale composée de groupes électrogènes de secours mis à disposition par leurs propriétaires sur une base facultative en échange d’une indemnisation. Les propriétaires peuvent s’inscrire dès maintenant auprès des trois entreprises mentionnées ci-dessus.


Interconnexion avec l’Europe

Le réseau de transport suisse fait partie du réseau interconnecté d’Europe continentale et est reliée à l’étranger par 41 lignes transfrontalières. L’étroit maillage du système électrique et la collaboration menée jusqu’à présent avec les partenaires européens contribuent de manière déterminante à la sécurité d’approvisionnement de la Suisse. En prévision de l’hiver 2023/24, une collaboration étroite avec les partenaires en Europe est également de la plus haute importance pour la sécurité du système en Suisse et dans les pays européens voisins. L’autarcie électrique n’atténuerait pas le risque de pénurie d’électricité.

La coopération étroite avec les partenaires européens nécessite une solution politique ou intergouvernementale.

Une solution isolée compromettrait à la fois l’exploitation sûre du réseau et la sécurité de l’approvisionnement. Le législateur a tenu compte de l’importance de l’interconnexion avec l’Europe dans la Loi sur l’approvisionnement en électricité. La collaboration avec les gestionnaires de réseaux de transport européens et la garantie d’une interconnexion internationale suffisante du réseau de transport suisse est un mandat légal explicite de Swissgrid (art. 20, al. 2, ch. f. LApEl).

La coopération étroite avec les partenaires européens nécessite une solution politique ou intergouvernementale. Seule une telle solution crée un cadre stable pour une coopération garantie à long terme avec l’UE et donc pour une sécurité d’approvisionnement élevée de la Suisse.


Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.