Swissgrid élargit sa réalité

Maintenance Numérisation Innovation

Swissgrid élargit sa réalité

Les lunettes AR simplifient l’inspection de sous-stations

Auteur: Stephanie Bos


La numérisation offre de nombreuses nouvelles possibilités. L’une d’elles est ce qu’on appelle la réalité augmentée («Augmented Reality», AR). Il s’agit donc de la création d’une réalité dans laquelle des éléments analogiques sont complétés par des contenus virtuels. Cette technologie est déjà appliquée dans divers secteurs; dans la fabrication de produits, la santé, la construction et aussi l’enseignement. Swissgrid a perçu le potentiel de la réalité augmentée et lancé un projet pilote pour l’inspection de sous-stations, conjointement avec le spin-off de l’EPF Rimon Technologies Sàrl. «Les nouvelles technologies de ce genre offrent des opportunités d’optimisation et de standardisation des processus chez Swissgrid. Nous voulons exploiter ce potentiel», explique Étienne Auger, Research & Digitalisation Manager chez Swissgrid. Les appareils comme les smartphones et les tablettes peuvent d’ores et déjà présenter une réalité augmentée. Dans le projet pilote de Swissgrid, l’accent a toutefois été mis sur les lunettes AR, car elles présentent l’avantage de permettre à l’utilisatrice ou à l’utilisateur d’avoir les deux mains libres et de pouvoir ainsi se déplacer dans la sous-station en toute sécurité.

Pour chaque point de contrôle, une brève description du contrôle à effectuer est affichée.
Pour chaque point de contrôle, une brève description du contrôle à effectuer est affichée.

300 points de contrôle numériques

La sous-station Swissgrid de Mettlen a été choisie pour ce projet pilote car elle offrait les meilleures conditions préalables. En effet, quelques projets de numérisation y ont déjà été réalisés sur lesquels ce projet pilote pouvait s’appuyer. Rimon a converti le modèle 3D de la sous-station, l’a intégré dans les lunettes AR et adapté la check-list des inspections mensuelles en un processus d’inspection temporel et spatial. L’acceptation et l’utilité de l’application ont été testées lors de deux séances d’essai. Les prestataires de services ont été impliqués dans ce processus, car ils connaissent les besoins et le potentiel d’optimisation du processus actuel. «Grâce au feed-back des prestataires de services, nous avons pu optimiser davantage le guide de l’utilisateur de l’application et présenter un processus qui correspond à la fois à la check-list actuelle et au déroulement réel de l’inspection mensuelle. Cette combinaison a été bien accueillie par les prestataires de services et la valeur ajoutée pour leur travail a été bien perçue», affirme Kordian Caplazi, cofondateur de Rimon Technologies Sàrl.

Le produit final est remarquable. L’application AR guide l’utilisateur à travers 300 points de contrôle numériques, qui sont affichés dans l’espace (par le biais de ce que l’on appelle des zones d’intérêt et des points d’intérêt) en superposant le monde réel au modèle 3D virtuel et en s’appuyant sur des informations ciblées telles que des images, des vidéos et des modèles 3D animés.

Les nouvelles technologies de ce genre offrent des opportunités d’optimisation et de standardisation des processus chez Swissgrid.

Étienne Auger, Research & Digitalisation Manager
Un jumeau numérique est superposé à la sous-station.
Un jumeau numérique est superposé à la sous-station.

L’inspection avec les lunettes AR fonctionne donc de la manière suivante: après avoir mis les lunettes, n’est visible au début que ce qui peut être vu à l’œil nu. Ensuite, le jumeau numérique de la sous-station se superpose dans le champ de vision. À chaque point de contrôle pendant la visite, une brève description textuelle du contrôle à effectuer est affichée - accompagnée d’images, de vidéos et/ou de modèles 3D au bon moment et au bon endroit. Ainsi, les prestataires de services savent exactement quel contrôle ils doivent effectuer à quel endroit et quelles références s’appliquent pour l’évaluation de leurs observations. En même temps, à l’aide des lunettes AR, des preuves photographiques peuvent être prises à tous les points de contrôle et le rapport peut être rédigé directement sur place et en temps réel sur un clavier virtuel. Ainsi les inspections seront encore plus standardisées et en même temps plus efficaces. En outre, les rapports deviennent plus compréhensibles pour Swissgrid et les résultats qui y sont consignés plus transparents. C’est aussi ce que confirme Ernst Zogg, Grid Maintenance Manager, responsable de la sous-station de Mettlen: «Le système peut améliorer la qualité des inspections et simplifier les processus.» L’utilisation de lunettes AR représente également un net avantage pour les nouveaux collaborateurs qui ne connaissent pas l’installation, et assure par ailleurs le transfert de connaissances.

Le projet pilote chez Swissgrid se déroulera jusqu’à la fin de cette année. Ensuite, l’intégration des lunettes AR dans les applications existantes sera examinée.

Un employé teste les lunettes AR et se lance dans le vide pour tous les autres.
Un employé teste les lunettes AR et se lance dans le vide pour tous les autres.

Auteur

Stephanie Bos
Stephanie Bos

Communication Manager

Aimez-vous cet article?

Partager cet article


  • | Blog

    Sans interrompre le transport de l’électricité

    Lire l'article
  • Swissgrid élargit sa réalité
    | Blog

    Swissgrid élargit sa réalité

    Lire l'article
  • | Blog

    Habitat sous les pylônes pour ligne à haute tension

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.