Réseau Innovation

Les champs électromagnétiques impactent-ils notre santé?

Un rapport de l’Office fédéral de l’énergie fournit des réponses

Auteur invité*: Jürg Eberhard


Réalisé à la demande de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), la Forschungsstiftung Strom und Mobilkommunikation (Fondation de recherche sur l’électricité et les communications mobiles ou FSM) de l’EPF de Zurich a publié un rapport technique sur les champs électromagnétiques (CEM) des technologies électriques. Plus de 800 travaux scientifiques abordant ce thème y sont résumés. Le rapport a été rédigé par la FSM en collaboration avec des autrices et auteurs de la Haute école spécialisée des Grisons, de la FKH Commission d’étude des questions relatives à la haute tension, de Fields at Work GmbH, du Swiss TPH et de l’Université de Bâle. Certaines conclusions du rapport sont présentées ici.

Où apparaissent les champs électriques et magnétiques lors de l’approvisionnement en électricité?

Les différents équipements nécessaires à l’approvisionnement en électricité génèrent autour d’eux des champs électriques et magnétiques d’intensité variable, en fonction de leur vocation, de leur construction et du niveau de tension. Ceci est dû à des raisons physiques et n’a rien d’exceptionnel. Un champ électrique est également généré lorsqu’un simple appareil domestique est branché sur une prise de courant. Et dès que l’on met l’appareil en marche, le courant circule dans le câble de raccordement et un champ magnétique se crée en plus du champ électrique. Seules les lignes aériennes et les installations à haute tension qui utilisent l’air pour l’isolation (p. ex. les postes de couplage dans les sous-stations) présentent des champs électriques autour d’elles. Les autres installations à haute tension, comme les lignes câblées souterraines, disposent généralement d’un blindage ou d’un encapsulage métallique qui empêche le champ électrique de s’échapper vers l’extérieur. Les champs magnétiques, en revanche, sont présents à des degrés divers dans l’environnement de toutes les installations, y compris les lignes câblées souterraines et au niveau des sous-stations et des postes de transformation.  L’intensité du champ électrique dépend de la tension de la ligne. Comme la tension est généralement maintenue constante, le champ électrique l’est également. En revanche, l’intensité du champ magnétique est variable et dépend de l’intensité du courant qui varie avec la charge sur la ligne. En cas de faible intensité du courant ou de la charge, le champ magnétique est également faible. Les champs électriques et magnétiques des lignes à très haute tension, comme celles exploitées par Swissgrid, diminuent rapidement avec la distance par rapport à la ligne.

L’intensité du champ magnétique diminue avec la distance.
L’intensité du champ magnétique diminue avec la distance.

Contrairement aux champs électriques, les champs magnétiques ne sont pas atténués par les murs des maisons; ils pénètrent donc aussi dans les espaces intérieurs. Pour cette raison, on accorde davantage d’importance aux champs magnétiques qu’aux champs électriques en ce qui concerne leur impact sur l’environnement et sur les personnes.

Quelle est l’intensité des champs magnétiques générés au quotidien?

Depuis 2021, les champs magnétiques qui nous entourent sont enregistrés chaque année sur mandat de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Les principales sources sont l’approvisionnement en électricité et les caténaires des trains. En Suisse, la valeur limite des champs magnétiques des lignes à très haute tension est de 100 microtesla (μT). Cette valeur limite dite d’immission protège de tous les effets néfastes sur la santé scientifiquement reconnus. Avec des valeurs moyennes comprises entre 0,02 et 1,15 µT, les valeurs mesurées dans les zones accessibles au public étaient largement inférieures à cette limite dans l’étude de l’OFEV. Ces résultats sont comparables aux mesures effectuées précédemment.

Peut-on percevoir les champs électriques et magnétiques?

Lorsque nous parlons des effets des champs des lignes électriques sur les êtres humains, il convient de distinguer les effets biologiques des risques potentiels pour la santé. L’une des questions relatives aux effets biologiques concerne le seuil à partir duquel nous pouvons réellement ressentir les champs électriques et magnétiques des lignes électriques, par exemple avec des picotements sur la peau. Les dernières recherches sur la perception des champs électriques des lignes à haute tension ont été menées dans un laboratoire en Allemagne. Les seuils de perception varient considérablement d’une personne à l’autre. On ignore encore à quoi ces différences sont dues. Dans cette étude, le seuil moyen auquel les sujets pouvaient percevoir le champ électrique se situait à une intensité de champ d’environ 14 000 volts par mètre (V/m). L’intensité du champ électrique est en effet mesurée en volts par mètre. À titre de comparaison, en Suisse, la valeur limite d’immission pour ces champs est de 5000 V/m. Pour que nous puissions percevoir un champ magnétique, celui-ci doit avoir une intensité de 5 à 10 millitesla (mT). C’est 50 à 100 fois plus que la valeur limite d’immission en vigueur pour les installations d’approvisionnement en électricité en Suisse.

Le laboratoire de mesure du seuil de perception des champs du Centre de recherche sur l’étude de l’impact électromagnétique sur l’environnement (femu), Institut de médecine du travail, sociale et environnementale, Uniklinik RWTH Aachen University
Le laboratoire de mesure du seuil de perception des champs du Centre de recherche sur l’étude de l’impact électromagnétique sur l’environnement (femu), Institut de médecine du travail, sociale et environnementale, Uniklinik RWTH Aachen University (photo: Uniklinik RWTH Aachen University; photographe: Martin Braun).

Les champs magnétiques des lignes à très haute tension ont-ils des effets négatifs sur la santé?

Pour les champs magnétiques faibles, inférieurs aux valeurs limites, qui se produisent au quotidien, la recherche scientifique n’a jusqu’à présent pas démontré d’effets nocifs sur la santé. Une question qui ne peut pas encore être évaluée de manière définitive concerne l’éventuelle augmentation des cas de leucémie infantile à proximité des lignes à très haute tension. Des études épidémiologiques ont mis en évidence des corrélations statistiques correspondantes, qui n’indiquent toutefois pas nécessairement que la leucémie infantile est causée par ces champs magnétiques. Les estimations de risque accru qui découlent des études épidémiologiques sont teintées de grandes incertitudes. D’une part, de nombreuses études ont examiné les sources d’erreurs méthodologiques possibles, telle que la saisie imprécise des intensités de champ magnétique auxquelles sont exposés les enfants que cela concerne dans l’ensemble de leur vie quotidienne. D’autre part, il est également envisageable que les champs magnétiques ne soient pas les seules causes responsables de ces cas de leucémie infantile. La plus grande faiblesse de l’évaluation réside toutefois dans le fait qu’aucun concept scientifiquement fondé ne s’est imposé à ce jour pour expliquer l’apparition de leucémies chez les enfants par l’exposition à des champs magnétiques de faible intensité. Mais même en supposant que les champs magnétiques des lignes à très haute tension soient effectivement responsables d’un risque accru de leucémie pour les enfants, le risque serait faible par rapport à d’autres maladies infantiles. Cela pourrait peut-être expliquer au maximum 1% des nouveaux cas de cancer chez les enfants chaque année. Il faut également préciser ici que, d’une manière générale, les cancers sont rares chez les enfants.


Téléchargements


Auteur invité*

Jürg Eberhard
Jürg Eberhard

Directeur de la Fondation de recherche sur l’électricité et les communications mobiles (FSM)
EPF de Zurich

* Le dialogue est d’une importance cruciale pour Swissgrid. En effet, l’échange mutuelfacilite la compréhension et l’élargissement des connaissances. C'est pourquoi nous publions également sur le blog de Swissgrid des articles d'auteurs invités sur des sujets pertinents. Les opinions exprimées dans ces articles sont celles des auteurs et non celles de Swissgrid.

  • | Blog

    «L'approvisionnement en électricité du futur a besoin de cuivre et d'intelligence»

    Lire l'article
  • | Blog

    Une relation harmonieuse avec l’UE est bénéfique pour tout le monde

    Lire l'article
  • | Blog

    Où en sommes-nous deux siècles plus tard?

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.