Tiens, quel est donc ce chant?

Lignes à très haute tension et oiseaux

Auteure: Sandra Bläuer

D’un point de vue électrique, une ligne du réseau de transport suisse se compose de trois phases qui transportent l’électricité. Chaque phase est constituée d’un ou de plusieurs conducteurs appelés conducteurs en faisceau. Les conducteurs sont en aluminium et présentent un diamètre de 2,8 à 3,6 centimètres. Le câble de garde va d’un sommet de pylône à un autre. Plus fin que les conducteurs, il sert à la mise à la terre et donc à la protection contre les impacts de foudre directs.

Quel danger les lignes à très haute tension présentent-elles pour les oiseaux?

Chez de nombreuses espèces, les lignes aériennes ne causent qu’une petite partie des cas de décès accidentels, mais une grande partie chez d’autres. Diverses études montrent qu’en principe, différentes espèces d’oiseaux peuvent être touchées par des accidents sur des lignes aériennes, mais dans des ampleurs différentes. Nous allons examiner de plus près deux dangers potentiels:

Électrocution: La mortalité des oiseaux due à l’électrocution est relativement faible pour les lignes à très haute tension (220 / 380 kV). Cela s’explique par le fait que, dans les lignes de transport, les conducteurs de différentes phases sont très éloignés les uns des autres. Si un oiseau passe entre les conducteurs, l’envergure de ses ailes n’est pas suffisante pour provoquer un court-circuit. L’oiseau n’est donc pas électrocuté. Mais plus le niveau de tension est bas, plus ce risque est élevé, car la distance entre les conducteurs est plus faible. Une distance de sécurité d’un centimètre doit être respectée par tranche de 1000 volts. Pour une ligne de 220 000 volts, la distance entre les fils, le pylône, le sol ou même les arbres est donc d’au moins 2,2 mètres. Pour une ligne de 380 000 volts, cette distance est de 3,8 mètres. Si la distance est trop faible, il y a un risque de formation de ce que l’on appelle un arc: le courant est alors conduit par l’air, comme la foudre.

Collision: Le risque de collision dépend en premier lieu de l’emplacement de la ligne de transport. Si des tronçons de lignes se chevauchent avec les habitats et l’utilisation de l’espace d’espèces d’oiseaux potentiellement concernées, le risque de collision augmente. La plupart des collisions se produisent sur le câble de garde. Beaucoup plus fin que les conducteurs, il est donc aussi moins visible. Si les oiseaux évitent les conducteurs au dernier moment en volant plus haut dans le ciel, le câble de garde représente un danger. Grâce à l’utilisation de conducteurs en faisceau et d’un câble de garde plus épais, ces collisions peuvent être réduites. En cas de risque de collision accru, par exemple lors de la traversée de rivières ou dans des habitats proches de la nature, Swissgrid utilise ce que l’on appelle des marquages de conducteurs noirs et blancs comme mesure de protection efficace.

La mortalité de la grande majorité des espèces d’oiseaux est généralement très élevée au cours de la première année de vie. Pour que les populations restent stables, il faut qu’en moyenne environ 33% des adultes et des jeunes survivent jusqu’à la prochaine saison de reproduction. Jetons un coup d’œil à l’Engadine, où de nombreux oiseaux ont élu domicile. Selon le rapport d’impact sur l’environnement dans le cadre de l’extension de la ligne à très haute tension entre Pradella et La Punt, la part de mortalité due à la ligne représente environ 3% de la population totale de tous les oiseaux à la fin de la saison de reproduction. À première vue, cette valeur ne semble pas très élevée.

Safety first

Néanmoins, ces pertes peuvent être importantes pour les espèces rares ou menacées et les grandes espèces à grande envergure. Plus une espèce d’oiseau est grande, plus le nombre de nichées par an et le nombre d’oisillons par nichée diminuent. La mort par électrocution ou collision d’un grand-duc pèse donc nettement plus lourd que celle d’un pinson du Nord ou d’un merle. Swissgrid assume ses responsabilités en prenant différentes mesures pour protéger les oiseaux:

  • pour chaque projet de réseau, Swissgrid examine aussi bien des variantes de lignes aériennes que des variantes de câblage. Pour les nouvelles lignes aériennes, Swissgrid choisit un tracé qui évite autant que possible les zones hautement sensibles, comme les réserves d’oiseaux d’eau et de migrateurs d’importance nationale. Swissgrid étudie également le câblage (partiel) des lignes dans le cadre de projets concrets.
  • Les distances entre les bras sur lesquels se posent les oiseaux et les éléments sous tension doivent être calculées de manière à éviter tout risque de défaut à la terre ou de court-circuit.
  • Si les conditions locales l’exigent, des dispositions peuvent être prises sur les supports (pylônes) pour éviter les défaut à la terre et les courts-circuits. Par exemple, en installant des éléments isolants, des marquages de conducteurs contrastés ou des «balais à oiseaux».
  • La population principale d’oiseaux migrateurs vole le long des Alpes. Les lignes perpendiculaires à la vallée présentent un potentiel de risque élevé. D’autres zones sensibles sont les traversées de rivières et de lacs, par exemple. Dans les zones abritant des habitats sensibles, des espèces prioritaires au niveau national ou des itinéraires de migration des oiseaux, Swissgrid planifie et construit ses lignes de manière à réduire au maximum le risque de collision.
  • Lors de la réalisation, Swissgrid veille à ce que les travaux de construction des lignes dans les zones délicates soient concentrés autant que possible sur une période appropriée. Cela permet d’éviter les perturbations, notamment par les vols d’hélicoptères, pendant la phase de reproduction.

«L’OFEV salue l’engagement de Swissgrid à mettre en œuvre des mesures de protection des oiseaux sur les lignes aériennes. Grâce à des mesures locales visant à réduire le risque d’électrocution et de collision, Swissgrid assume sa responsabilité pour un approvisionnement en électricité sûr tout en protégeant les espèces»

Office fédéral de l’environnement (OFEV)
Si nécessaire, des «balais à oiseaux» sont placés au-dessus du bras.
1/4: Si nécessaire, des «balais à oiseaux» sont placés au-dessus du bras. Ils empêchent un oiseau de se poser au-dessus des isolateurs et de les souiller de fientes, ce qui pourrait, dans le pire des cas, provoquer un court-circuit et entraîner la mort de l’oiseau. En même temps, ils provoquent aussi des réactions indésirables chez les oiseaux (p. ex. des manœuvres d’évitement) et comportent un risque de blessure. Ils ne doivent donc être utilisés que dans des cas exceptionnels et seulement lorsqu’il n’existe pas d’alternatives plus efficaces.
Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.
2/4: Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.
Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.
3/4: Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.
Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.
4/4: Les marquages de conducteurs noirs et blancs servent de mesure de protection efficace pour éviter les collisions.

Il existe en outre des projets dans lesquels des initiateurs ont réalisé, en collaboration avec Swissgrid, des nichoirs pour des espèces d’oiseaux particulièrement menacées. Par exemple, pour les choucas des tours ou les faucons crécerelles. Vous trouvez cela passionnant? Lisez ici l’article de blog à ce sujet: Le réseau à très haute tension accueille des oiseaux

Et si vous vous demandez à présent si un être humain peut se percher sur une ligne à très haute tension sans être blessé, la réponse est oui, tant qu’il est suffisamment éloigné des autres conducteurs, du pylône, du sol ou de tout autre élément conducteur. Néanmoins, nous autres humains devrions rester à l’écart des lignes électriques, même lors de la pratique de sports en hauteur. Vous trouverez ici toutes les informations concernant votre propre protection et le comportement correct à adopter à proximité des lignes électriques: Comportement à proximité des lignes électriques


Auteure

Sandra Bläuer
Sandra Bläuer

Communication Manager


  • | Blog

    Un «User Centered Design» pour un réseau électrique encore plus sûr

    Lire l'article
  • | Blog

    La pénurie de main-d’œuvre qualifiée, un problème pour le réseau électrique?

    Lire l'article
  • | Blog

    Les contrats techniques et leurs limites

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.