Pour réussir la transition énergétique en Suisse et garantir la sécurité d’approvisionnement à long terme, il est essentiel d’augmenter la capacité de production nationale. Cela est devenu encore plus clair dans le contexte de la situation vécue l’hiver dernier en matière d’approvisionnement. Afin d’accélérer le développement des énergies renouvelables, le Parlement a promulgué en octobre 2022 la loi «Mesures urgentes visant à assurer rapidement l’approvisionnement en électricité pendant l’hiver», valable jusqu’en 2025. Avec cette loi, le Parlement facilite notamment l’autorisation de mise en place de grandes installations photovoltaïques et, dans ce cadre, met à disposition une aide pouvant atteindre 60% des coûts d’investissement. Ainsi, 2 TWh d’électricité solaire supplémentaires devraient être produits d’ici l’abrogation de ladite loi. Depuis la nouvelle loi, les installations photovoltaïques alpines sont sur toutes les lèvres et font l’objet de discussions dans les médias et au sein de la population. Et à juste titre parce qu’à haute altitude, grâce à elles, il est possible de produire plus d’électricité en hiver qu’avec des installations comparables en plaine.

Les incitations mises en place par le Parlement fonctionnent. Il existe plusieurs projets de ce type dans les cantons de montagne suisses, qui devraient désormais voir le jour d’ici 2025. L’un de ces projets est Grengiols-Solar. La construction d’une installation solaire alpine à plus de 2000 mètres d’altitude, au-dessus de la commune de Grengiols dans le Haut-Valais, doit avoir lieu sur une surface d’environ trois kilomètres carrés. L’étude de faisabilité du projet récemment achevée par FMV montre que Grengiols-Solar pourrait produire plus de 600 GWh de courant par an. Dont près de la moitié en hiver. Cela couvre les besoins en électricité d’environ 200 000 ménages.

La construction d’une installation solaire alpine à plus de 2000 mètres d’altitude, au-dessus de la commune de Grengiols dans le Haut-Valais, doit avoir lieu sur une surface d’environ trois kilomètres carrés.

Visualisation de Grengiols-Solar (source: Grengiols-Solar)

Pas de production sans raccordement au réseau

Lors de la planification de nouvelles installations de production comme Grengiols-Solar, il convient de prendre en compte différents aspects. L’un d’entre eux, tout à fait essentiel, est le raccordement au réseau électrique. Sans cela, le transport de l’électricité produite n’est pas possible. La production d’énergie hydraulique, en particulier pendant le semestre d’été, utilise déjà presque à pleine capacité le réseau de distribution et de transport existant. Le raccordement de l’installation aura lieu à l’un des sept niveaux de tension en fonction de la puissance de la centrale électrique prévue ou de la disponibilité du réseau sur le site choisi. En principe, seules de très grandes centrales électriques sont raccordées au réseau à très haute tension de Swissgrid. Une installation de production d’une puissance de 150 à 300 MW est raccordée au réseau de 220 kilovolts, les centrales électriques encore plus puissantes sont raccordées au réseau de 380 kilovolts.

Il est important que la réalisation du raccordement au réseau pour le transport de l’énergie se fasse en même temps que l’installation photovoltaïque. Les projets de nouveaux raccordements au réseau peuvent nécessiter jusqu’à 15 ans pour les phases de planification, d’approbation et de construction. Pour que l’achèvement du raccordement puisse être effectué dans les temps, Swissgrid doit entrer en jeu dès la phase de planification de la centrale électrique. L’exploitant de la centrale soumet une demande de raccordement au réseau à Swissgrid, dans laquelle la sécurité et la qualité de l’approvisionnement ainsi que les exigences techniques pour le raccordement sont vérifiées. Swissgrid intègre en outre les conditions actuelles du réseau et l’état actuel de son développement. Pour les grandes centrales électriques, il est nécessaire de disposer de capacités de réseau suffisantes directement sur place. Mais les réseaux en aval – transformateurs et lignes des réseaux de transport – doivent également pouvoir transporter l’énergie supplémentaire produite. Il convient de se pencher individuellement sur cette question pour chaque demande de raccordement au réseau.

Les projets de nouveaux raccordements au réseau peuvent nécessiter jusqu’à 15 ans pour les phases de planification, d’approbation et de construction.

Situation de réseau en Valais

Voilà pour la théorie, mais qu’en est-il maintenant de Grengiols-Solar en Valais? Les capacités de stockage telles que la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance peuvent, dans une certaine mesure, servir à intégrer la production d’énergie d’installations photovoltaïques alpines dans le réseau. Le réseau électrique n’a pas été et n’est pas encore conçu aujourd’hui pour le développement prévu du photovoltaïque, qui produira également beaucoup d’électricité en été. C’est pourquoi le raccordement de Grengiols-Solar nécessite également les capacités nécessaires dans le réseau à très haute tension pour pouvoir transporter le courant supplémentaire.

À l’heure actuelle, le réseau de transport suisse présente déjà des congestions structurelles. L’infrastructure de réseau dans le canton du Valais est particulièrement concernée. L’extension et la construction d’une ligne à 380 kilovolts entre Mörel et Ulrichen va permettre la suppression d’un goulot d’étranglement dans le réseau à très haute tension en Valais. La nouvelle ligne aurait une puissance suffisante pour transporter l’énergie produite par Grengiols-Solar. Mais les réseaux en aval doivent eux aussi disposer de la capacité nécessaire. Swissgrid a réalisé une étude de réseau à ce sujet. Le résultat: le réseau local pourrait certes transporter l’énergie injectée, mais déjà après le prochain poste de couplage, le réseau est trop faible. C’est pourquoi la réalisation d’autres projets de réseau est importante. En font partie les projets Chippis – Mörel, Airolo – Lavorgo et également l’augmentation de la tension de la ligne de la Gemmi. Un nouveau transformateur est en cours d’installation dans la sous-station de Mörel. Les projets sont tous actuellement en cours de procédure d’autorisation par la Confédération ou bloqués par des procédures judiciaires.

À titre de comparaison, dans le canton des Grisons, le réseau de transport a déjà été construit pour une exploitation à 380 kV et sera encore optimisé pour des augmentations de capacité. En ce qui concerne le réseau de transport actuel du canton des Grisons, il y a moins de restrictions avec les liaisons 380 kV existantes en direction du Plateau. Cependant, de grandes centrales hydroélectriques sont déjà raccordées au réseau de transport et saturent temporairement les capacités du réseau de transport.

Die Montagearbeiten für die neue Höchstspannungsleitung zwischen Mörel-Filet und Ulrichen sind bereits weit fortgeschritten.
1/2: Les travaux de montage de la nouvelle ligne à très haute tension entre Mörel-Filet et Ulrichen sont déjà bien avancés.
Die Montagearbeiten für die neue Höchstspannungsleitung zwischen Mörel-Filet und Ulrichen sind bereits weit fortgeschritten.
2/2: Les travaux de montage de la nouvelle ligne à très haute tension entre Mörel-Filet et Ulrichen sont déjà bien avancés.

Autoriser plus rapidement les raccordements au réseau

Le raccordement de nouvelles centrales électriques et le transport de l’énergie vers les centres de consommation nécessitent un préavis suffisant et une sécurité de planification sans quoi cela ne peut être garanti. Swissgrid salue toutes les mesures qui contribuent à développer la production d’électricité nationale. Dans ce contexte, il ne faut toutefois pas oublier le réseau. Aujourd’hui déjà, le développement du réseau ne suit pas l’extension des centrales électriques. Les procédures et le rythme d’autorisation des projets de réseau doivent être rapidement améliorés et accélérés afin que le raccordement au réseau des installations nouvellement construites (production, consommation, stockage) puisse se faire dans les meilleurs délais. Ce n’est que de cette manière que le réseau de transport continuera à être l’épine dorsale d’un approvisionnement en électricité sûr et contribuera à la réussite de la transition énergétique.



Auteure

Stephanie Bos
Stephanie Bos

Communication Manager


  • Monteurs en train d’installer le Rollenleine
    | Blog

    Plus de sécurité et moins de coûts grâce au Rollenleine

    Lire l'article
  • Site d’Erlenmatt Ost
    | Blog

    «Un éventail de projets durables aux multiples facettes»

    Lire l'article
  • Rosalie des Alpes
    | Blog

    Une nouvelle vie dans le bois mort

    Lire l'article

Contact

Titre

Veuillez sélectionner le titre.

Veuillez entrer votre prénom.

Veuillez entrer votre nom.

Veuillez entrer une adresse e-mail valide.

Veuillez entrer votre message.

Veuillez cocher la case.